in

Quel est le meilleur objet astronomique dans votre signe du zodiaque ?

Crédits : iStock

Si aujourd’hui aucune preuve ne vient soutenir que les traits personnels ont quelque chose à voir avec le Soleil et les emplacements des planètes dans le ciel au moment de votre naissance, en revanche, rien de vous empêche de jeter un coup d’œil à “votre” constellation. Vous y retrouverez certains des objets les plus incroyables de l’Univers.

Tout d’abord, voici un bref rappel des bases de l’astrologie. Il y a une ligne imaginaire qui entoure le ciel, appelée l’écliptique. Vous trouverez toujours le Soleil et les planètes quelque part le long de cette ligne. Leurs emplacements le long de l’écliptique peuvent changer comme des perles sur un collier, alors que les étoiles semblent rester fixes. L’écliptique traverse 13 des 88 constellations observables dans le cosmos. Les astrologues divisent le ciel en douze segments fixes, et appellent les signes du zodiaque d’après 12 de ces 13 constellations. Par rapport à ces segments, votre signe indique où – le long de l’écliptique – le Soleil était à votre naissance.

Bien qu’une constellation soit représentée à partir de ses étoiles visibles, les astronomes, eux, s’intéressent également aux objets invisibles à l’œil nu. Vous retrouverez des galaxies lointaines, des pouponnières d’étoiles, d’autres systèmes planétaires et même des trous noirs. Certains de ces objets sont visibles avec des jumelles ou un télescope, tandis que d’autres nécessitent des outils d’observation plus avancés. Donc, si vous êtes réellement intéressé(e) par votre signe, voici quelques-uns des objets astronomiques les plus étonnants de chaque constellation correspondante.

Bélier : NGC 772

Crédits : Wikimedia Commons / Adam Block/Mount Lemmon SkyCenter/University of Arizona

NGC 772 (aussi appelée Arp 78) est une galaxie spirale non liée de plus de 100 000 années-lumière de diamètre – environ la même taille que notre Galaxie, située à quelque 130 millions d’années-lumière. Elle s’éloigne de nous à 2 472 kilomètres par seconde. Vous remarquerez sur l’image ci-dessus un bras spiral externe allongé et assez proéminent, probablement apparu en raison des interactions de marée avec la galaxie elliptique naine située à proximité : NGC 770 (en haut à droite). Ce long bras inhabituel montre beaucoup de jeunes amas d’étoiles bleues.

Poisson : M74

Crédits : Wikimedia Commons / Ngc1535

M74 est connue pour être une galaxie à spirales parfaitement proportionnée. D’un rayon de 47 500 années-lumière (environ 2 fois plus petite que la Voie lactée), vous la retrouverez à 30 millions d’années-lumière. Vous pourriez aussi vous passionner pour NGC 520, une paire de galaxies en collision à 100 millions d’années-lumière de la Terre, ou pour les galaxies naines des Poissons, voisines de notre propre Voie lactée.

Verseau : TRAPPIST-1

Crédits : NASA/JPL-Caltech/R. Hurt

Il y a quelques mois, la NASA annonçait au monde la découverte d’un système composé de sept planètes orbitant autour d’une petite étoile, TRAPPIST-1. Ce système est situé à 39 années-lumière de la Terre et selon les premières observations des astronomes, trois d’entre elles se trouveraient dans la zone d’habitabilité de leur étoile et pourraient donc potentiellement abriter la vie.

Le Verseau héberge aussi plusieurs autres systèmes planétaires notables, mais si vous n’êtes pas forcément passionné par les exoplanètes, vous pourriez également noter la présence de la nébuleuse d’Hélice : un cadavre d’étoiles.

Capricorne : Messier 30

Crédits : NASA/ESA

Messier 30 a été découvert par Charles Messier en 1764. Il s’agit d’un amas globulaire situé à environ 28 000 années-lumière de la Terre. D’une magnitude apparente de 7,7, il peut être vu à travers une paire de jumelles. M30 est mieux observé en septembre.

Sagittaire : Sagittaire a*

Crédits : NASA / CXC / MIT / F. Baganoff / R. Shcherbakov et al.

Sagittaires, vous gagnez probablement pour avoir l’objet “le plus cool”. La constellation de votre signe abrite en effet Sagittarius A *, le trou noir supermassif au centre de notre Galaxie, environ 4 millions de fois plus massif que notre propre Soleil. Vous le retrouverez à environ 26 000 années-lumière de la Terre, en direction du bulbe galactique.

Scorpion : NGC 6302

Crédits : NASA / ESA / Hubble SM4 ERO Team

Il s’agit de la nébuleuse du Papillon. Le spectre de NGC 6302 révèle que son étoile centrale – une naine banche –  est l’une des plus chaudes de notre Galaxie, avec une température de surface dépassant les 200 000 K. Cela indique que l’étoile à partir de laquelle elle fut formée devait être très grande. Vous la retrouverez à 3 800 années-lumière.

Balance : HD 140283 et HE 1523-0901

Crédits : ESA / Hubble

C’est sans doute les étoiles les plus anciennes observées par les astronomes dans l’Univers. Ces deux astres pourraient avoir entre 13 et 13,8 milliards d’années, soit presque aussi anciennes que l’Univers lui-même !

Vierge : amas de la Vierge

Crédits : Flickr / Kees Scherer

Il s’agit du groupe de galaxies le plus proche de notre propre groupe local. Le groupe de la Vierge comprend des milliers de galaxies, comme M84, M86, M87, et M88. Vous les retrouverez à environ 48 millions d’années-lumière de notre planète.

Lion : le Fer à cheval cosmique

Crédits : Wikimedia Commons / ESA / Hubble / NASA

Le mirage est ici dû à un effet de lentille gravitationnelle. Comme on peut le voir, la gravité d’une lumineuse galaxie rouge a déformé l’image d’une galaxie bleue située bien plus loin derrière elle. La plupart du temps, une telle déviation de la lumière se traduit par deux images distinctes de la galaxie d’arrière plan. Mais ici, l’alignement est si parfait que l’image de la galaxie d’arrière plan ébauche la forme d’un cercle parfait. De tels effets de lentille gravitationnelle ayant été prédits par Albert Einstein il y a plus de 70 ans de cela, on les appelle aujourd’hui les anneaux d’Einstein.

Cancer : M44

Crédits : NASA / JPL

Aussi appelé l’amas de la Ruche, il s’agit de l’un des groupes d’étoiles ouverts les plus proches de notre propre Galaxie, à seulement 600 années-lumière. Si vous avez déjà vu ces incroyables nébuleuses colorées formant des étoiles pleines de poussière et de gaz, dites vous que ces objets se transforment tôt ou tard en amas comme celui-ci.

Gémeaux : Geminga

Crédits : NASA / JPL-Caltech / CXC / PSU / B.Posselt et al.

Ce mystérieux objet situé à 800 années-lumière a été découvert en 1974. Les astronomes ont déduit qu’il s’agissait en fait d’un pulsar, ou d’une étoile à neutrons à rotation rapide, émettant un rayonnement à haute énergie.

Taureaux : la Nébuleuse du Crabe

Crédits : PxHere

L’explosion de la supernova est survenue en l’an 1054. Les Terriens de l’époque virent alors une nouvelle étoile nouvelle étinceler jour et nuit durant plusieurs mois. Aujourd’hui, ses restes – baptisés nébuleuse du Crabe – poursuivent leur expansion.

Source