in

Quel est cet étrange bateau volant observé en Angleterre ?

Crédits : David Morris.

Ce début mars, un spectacle à peine croyable s’est déroulé au large des côtes anglaises. En effet, dans le lointain, un navire pétrolier paraissait voler au-dessus des eaux azurées de l’Atlantique.

Les images capturées par David Morris depuis la ville portuaire de Falmouth (Angleterre) sont à ce titre très impressionnantes. Le photographe britannique a d’ailleurs lui-même reconnu avoir été abasourdi par l’observation du phénomène.

Un mirage très peu fréquent en dehors des pôles

Pas question ici de scientifiques testant une invention révolutionnaire, l’explication tient en réalité à une forme d’illusion d’optique. Ainsi que le détaille le prévisionniste David Braine à la BBC, on observe habituellement ce genre de mirage au niveau des régions polaires. En particulier, en Arctique. Cependant, il arrive que les conditions deviennent favorables à leur survenue à des latitudes bien plus basses – dont fait partie l’Angleterre. Ce type de mirage dit supérieur reste néanmoins très rare en dehors des pôles et survient essentiellement en saison froide.

Mais quelles sont au juste les conditions adéquates ? L’apparition du mirage tient en fait à la différence de température entre l’air situé au niveau de la mer et celui présent au-dessus. Habituellement, la température diminue à mesure que l’on s’élève en altitude. Mais si le profil vertical décrit une inversion, c’est-à-dire si de l’air chaud surplombe une couche d’air plus froid de surface, la propagation normale des rayons lumineux s’en trouve modifiée. C’est ce qui s’est passé ce début mars au sud-ouest de l’Angleterre.

mirage Angleterre
Représentation schématique d’un mirage supérieur. La trajectoire réelle de la lumière est indiquée en (1) et celle assumée par notre cerveau en (2). Par ailleurs, l’air froid (bleu) et plus chaud (gris) sont également représentés. Crédits : Wikimedia Commons.

Tromper notre système de perception 

En effet, comme l’air froid possède un indice de réfraction plus élevé, une situation d’inversion empêche la lumière de s’échapper en ligne droite et provoque la courbure des rayons vers le bas – voir le schéma plus haut. Résultat : au lieu d’être perçue plus en altitude, l’image du bateau naviguant au large devient visible pour le passant situé au niveau de la côte. Ce dernier croît alors voir un navire qui vole car notre cerveau fonctionne sur le principe que les rayons lumineux ne sont presque pas courbés. Pour la petite histoire, les marins utilisent cet effet d’optique pour repérer les navires circulant au-delà de l’horizon.

Terminons en mentionnant que les mirages nous laissent souvent stupéfaits, et il y a de bonnes raisons à cela. Ainsi, au même titre que les illusions d’optique, ces phénomènes constituent une très belle illustration des biais associés à notre système de perception.