in

Que sont ces schémas étranges visibles quand vous fermez les yeux ?

phosphènes
Représentation artistique des phosphènes. Crédits : AI2 via Wikimedia Commons

Il arrive parfois que des motifs et tourbillons de couleurs se mettent à danser dans l’obscurité lorsque vous fermez les yeux. Ces phénomènes visuels, connus sous le nom de phosphènes, ne sont pas des créations de notre imagination, mais plutôt le résultat intrigant du fonctionnement interne de nos yeux. 

Les myodésopsies et les phosphènes

Il y a quelques mois, nous avions évoqué ces petits corps flottants retrouvés parfois dans votre champ de vision. Ce phénomène, appelé myodésopsie, correspond à l’observation de particules microscopiques (le plus souvent de minuscules morceaux de tissu, de globules rouges ou d’amas de protéines) flottant dans le corps vitré, une substance gélatineuse et transparente remplissant la cavité oculaire en arrière du cristallin. En général, ces formes étranges en mouvement, semblables à de petits vers, sont plus facilement observables lorsque vous regardez un fond clair et uni comme le ciel.

Aujourd’hui, on s’intéresse au phénomène des phosphènes qui sont des sensations de lumière perçues lorsque les yeux sont fermés dans l’obscurité. Ces motifs et tourbillons que certaines personnes voient sont des hallucinations visuelles inoffensives résultant du fonctionnement normal des yeux.

phosphènes
Crédits : golubovy/iStock

De quoi s’agit-il ?

Même dans l’obscurité totale, nos yeux ne sont pas complètement « éteints ». Les cellules situées à l’arrière de nos yeux émettent en permanence de très faibles signaux lumineux internes qui imitent la lumière. Ces signaux sont générés par des changements d’activité dans ces cellules. Ils sont alors transmis au cerveau qui les interprète comme des lumières et des motifs visuels. Étant donné qu’il ne fait pas la distinction entre ces signaux internes et une véritable source lumineuse, cela crée ainsi une sorte d’illusion visuelle inoffensive. Les cellules responsables de la détection de la couleur contribuent également à cette expérience, ce qui explique pourquoi les phosphènes peuvent apparaître colorés.

L’intérêt biologique de ce phénomène réside dans le maintien de la sensibilité visuelle même dans des conditions de faible luminosité.  Dans le détail, les cellules responsables de la vision, appelées photorécepteurs, sont principalement constituées de deux types : les cônes, qui sont sensibles à la lumière vive et aux couleurs, et les bâtonnets, qui sont plus sensibles à la lumière faible et permettent la vision en noir et blanc.

Les signaux lumineux internes générés par ces cellules, même en l’absence de stimulus lumineux externe, contribuent à maintenir une certaine activité électrique dans le système visuel. Ce mécanisme aide l’œil à s’adapter rapidement à des niveaux de lumière changeants, comme lorsqu’on passe d’un environnement lumineux à un endroit obscur.

Notez que bien que ces phosphènes soient généralement inoffensifs et surviennent chez des personnes en bonne santé, ils peuvent parfois indiquer des problèmes de santé, tels qu’un décollement de la rétine ou des problèmes neurologiques. Si les motifs de lumière deviennent plus visibles ou persistent plus longtemps, cela pourrait être un signe de problème et il est recommandé de consulter un professionnel de santé.