in

Que se passera-t-il si la forêt amazonienne disparaît ?

Crédits : iStock

Depuis janvier 2019, des dizaines de milliers de départs d’incendie ont été déplorés en Amazonie, si bien que la forêt est actuellement ravagée par les flammes. Alors que celle-ci absorbe une part non négligeable du dioxyde de carbone de notre planète, que se passerait t-il en cas de disparition totale ?

Une véritable catastrophe

Pas moins de 75 000 départs d’incendie depuis plus de six mois, dont la plupart sont volontaires. Au Brésil, le mandat du président Jair Bolsonaro – qui accuse les ONG – est une véritable plaie pour le poumon vert de notre planète. Les images des incendies ravageurs – visibles depuis l’espace – circulent depuis des semaines sur la toile. Des millions de personnes s’indignent, comme en témoigne le succès du hashtag #PrayforAmazonas.

Pour le seul mois d’août 2019, 900 km² de forêt tropicale seraient partis en fumée ! Constituée de 390 milliards d’arbres, la forêt amazonienne est désormais en grand péril. Et si la planète perdait cette forêt si importante ? Un article publié dans France Culture le 22 août 2018 nous donne quelques éléments de réponse.

Crédits : Wikimedia Commons

L’Amazonie, une savane en devenir ?

La forêt amazonienne est associée à un climat tropical humide, avec des saisons sèches peu marquées. Pourtant, il y règne une atmosphère extrêmement humide avec une pluviométrie abondante. Le fait est que pratiquement 50 % des précipitations sont dues à des particules d’eau évaporées de la forêt elle-même. Autrement dit, la forêt génère elle-même son environnement.

Les chercheurs étudiant les processus à l’œuvre craignent que ce système amazonien se modifie sous l’effet du réchauffement climatique et de la déforestation. Outre la forêt, de nombreux pays dépendent de ce système de captation et de redistribution de l’eau. D’autres éléments sont également très préoccupants, comme la baisse importante du niveau des fleuves amazoniens. En somme, l’Amazonie pourrait un jour se transformer en une sorte de savane !

Crédits : iStock

Quand la forêt émet elle-même du CO2

Il est également question de la croissance des arbres, dont la dynamique s’accélère. Plus les arbres grandissent, plus ces derniers stockent du CO2. Malheureusement, ceci génère une maturité arrivant trop rapidement ou une vie trop limitée de ces mêmes arbres. Au final, ces derniers cessent assez rapidement de stocker du CO2 et la forêt voit sa fonction “puits de carbone” très impactée. Celle-ci pourrait même aller jusqu’à s’inverser !

Actuellement, la forêt amazonienne stockerait entre 80 et 120 milliards de tonnes de carbone, contribuant à la stabilisation du climat. Avec les incendies actuels, nous avons là un aperçu des colossales émissions de CO2 que pourrait générer la perte totale de la foret. Rappelons au passage qu’un cinquième de la foret amazonienne est déjà perdu. Selon certains chercheurs, la perte d’un autre cinquième pourrait enclencher un processus terrible : la forêt pourrait commencer à se dessécher et à brûler complètement. Ceci engendrera la perte totale de la biodiversité, des émissions de CO2 catastrophiques et privera la planète d’un important puit de carbone.

Articles liés :

Amazonie brésilienne : la déforestation a progressé de 90 % en un an !

Le plus grand projet de reforestation au monde lancé au coeur de la forêt amazonienne !

L’agriculture industrielle est restée la cause principale de déforestation sur les 15 dernières années