in

Que savoir de la transformation digitale du permis de conduire ?

Crédits : Public Domain Pictures

Alors qu’il est de plus en plus question de véhicules autonomes voués à investir nos routes, les humains que nous sommes doivent encore passer le permis de conduire ! Or, le Code de la route est au cœur d’une véritable transformation digitale, tout comme la pratique de la conduite !

Le Code de la route, une étape indispensable

En 2017, nous évoquions une étude menée par la New York University Shanghai (Chine), ayant conclu que jouer au jeu Mario Kart pouvait nous rendre meilleurs conducteurs. Blague à part, la conduite d’un véhicule nécessite une formation (sauf exception). Or, passer le permis de conduire incombe de se lancer dans une première étape qui avouons-le, n’est pas une partie de plaisir : le Code de la route.

Après une réforme en 2016, le Code de la route a quelque peu changé avec des thématiques nouvelles et de plus en plus présentes (ex : environnement). Surtout, le Code de la route a entamé un sacré virage en termes de transformation digitale !

Des entraînements désormais en ligne

Une simple requête sur un moteur de recherche permet de se rendre compte qu’aujourd’hui, nombreuses sont les écoles de conduite proposant un entraînement en ligne concernant le code. Auparavant, l’élève devait régulièrement se rendre dans les locaux de l’école et passer quelques heures à s’entraîner. En dehors de l’établissement, l’élève avait “seulement” un livre à sa disposition. Aujourd’hui, il suffit d’avoir un ordinateur et une connexion à Internet afin de bénéficier d’un accès aux cours et aux tests.

Souvent, les écoles proposent donc ce “forfait code en ligne” dont les avantages paraissent assez évidents. En effet, l’élève peut s’exercer à n’importe quel moment de la journée. Il n’y a donc aucune contrainte de temps, de pratique ou d’horaire d’ouverture de l’auto-école. De plus, lorsque les élèves se sentent prêts, ceux-ci peuvent s’inscrire directement pour l’examen du code.

La transformation digitale du permis de conduire concerne également la pratique. En effet, au-delà des heures de conduite effectuées en compagnie d’un moniteur, certains établissements proposent des simulateurs en complément. En effet, pratiquer sur un simulateur de conduite permet de s’exercer sans pression et en sécurité, et pourrait aider les élèves à acquérir de la confiance en soi.

Source

Articles liés :

Serions-nous vraiment prêts à nous laisser conduire par une voiture autonome ? Pas sur !

Et s’il était possible de conduire une automobile à l’aide d’un smartphone ?

Il est clairement interdit d’aller sur l’autoroute avec une trottinette !