in ,

Que faut-il savoir sur la carte nationale d’identité électronique (CNIe) ?

Crédits : Ministère de l'Intérieur

Disponible depuis quelques jours, la carte nationale d’identité électronique (CNIe) vient de faire l’objet d’une généralisation sur l’intégralité du territoire français. Ce changement s’accompagne naturellement de quelques explications.

La présence d’une puce électronique

La carte nationale d’identité électronique (CNIe) est un nouveau document donnant la possibilité aux citoyens français – depuis le 2 août 2021 – d’attester de leur identité en France. Il s’agit aussi d’un titre permettant de voyager dans d’autres pays. La CNIe vient remplacer l’ancienne carte nationale d’identité, mais il n’est toutefois pas vraiment nécessaire d’anticiper. En effet, l’ancienne carte reste valable jusqu’à sa date de fin de validation et même au-delà, dans le cadre de certaines démarches administratives. Lorsque cette dernière arrive à expiration, le renouvellement se fait automatiquement dans le format électronique. Pour les personnes désirant faire ce renouvellement, il est possible de faire une pré-demande sur le site Internet de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

Arborant un tout nouveau design, la CNIe se présente sous un format identique à celui d’une carte de crédit. Une autre particularité est néanmoins à souligner : la présence d’un composant électronique, comme c’est le cas des passeports. Il s’agit d’une puce intégrant les informations visibles sur la carte, telles que les données d’état civil et l’adresse du citoyen. Sont également présentes les informations concernant la carte, c’est-à-dire son numéro ainsi que ses dates de délivrance et de validité.

carte d'identité electronique
Crédits : Ministère de l’Intérieur

Réduire les cas de fraude d’identité

Côté obligation, la Direction de l’information légale et administrative rappelait en mars 2021 que la carte d’identité est un régime facultatif. Cependant, il est question d’une procédure assez longue en cas de contrôle d’identité par les forces de l’ordre. Par ailleurs, certaines démarches nécessitent la présentation d’une preuve d’identité officielle, comme le passage d’un examen ou un concours, une inscription à Pôle Emploi et sur les listes électorales, ainsi qu’au moment de voter pour les élections. La présentation d’une pièce d’identité est aussi nécessaire lors de voyages à l’étranger, ou encore pour procéder à certaines opérations bancaires. D’ailleurs, il faut savoir que l’ancienne carte d’identité ne sera plus valable pour se rendre dans d’autres pays européens après 2031. Une alternative est toutefois disponible : le passeport.

L’arrivée de la CNIe est permise par le Décret n° 2021-279 du 13 mars 2021. Ce document fait d’ailleurs évoluer certaines dispositions comme l’obligation du recueil des empreintes digitales pour les individus âgés d’au moins 13 ans. Selon le gouvernement, ces données biométriques réduisent le risque de fraude et renforcent l’identification et l’authentification des personnes. En 2019, les autorités ont recensé pas moins de 33 000 crimes de type fraude d’identité.