in

Qu’avons-nous découvert à l’intérieur du trou le plus profond de la Terre ?

Crédits : jlowgren / Pixabay

Ouvrez ce vieux bouchon en métal rouillé et vous atteindrez les profondeurs de la Terre! Le Kola Superdeep Borehole situé dans la péninsule de Kola en Russie est le plus grand trou artificiel du monde. Foré par les Soviétiques dans les années 70, le tunnel s’enfonce dans la croûte terrestre jusqu’à des profondeurs jamais atteintes.

Il est vrai que nous en savons plus sur ce qu’il se passe sur certaines galaxies lointaines qu’à des centaines de kilomètres sous nos pieds. Pour cette raison, des scientifiques soviétiques, dans les années 1970, ont décidé de sonder la Terre pour arriver jusqu’à 12,262 mètres, ce qui en fait le point de la Terre le plus profond jamais atteint par l’Homme. Baptisé du nom de Kola Superdeep Borehole (aussi appelé forage de Zapoliarny ou encore forage sg3), le forage a commencé le 24 mai 1970.

Qu’avons-nous appris?

Grâce à Kola, les chercheurs ont pu remonter à la surface des roches vieilles de plus de deux milliards d’années ainsi que des restes préservés de 24 espèces de plantes marines unicellulaires (autrement dit du plancton) prélevées à plus de 7 kilomètres de profondeur. L’analyse des différents échantillons a permis d’en savoir plus sur l’activité terrestre. Ils ont également découvert de l’eau à cette distance. Autre chiffre, la température au plus profond du tunnel atteignait les 180 °C.

Une des découvertes les plus importantes pour les scientifiques fut de ne pas retrouver les changements de vélocité sismique à la frontière basalte/granite comme prédit par la discontinuité de Mohorovičić, mais à la base de la couche des roches métamorphiques à 5-10 km de profondeur. Une autre surprise fut la saturation en eau des roches recueillies. Enfin ils découvrirent une grande quantité de dihydrogène, les boues extraites du trou étant décrites comme bouillonnant de ce gaz

Le but de ce forage était de creuser le plus profondément possible, avec un objectif à 15 000 mètres, afin de traverser la croûte terrestre. Les expériences ont dû être arrêtées au début des années 90 à 12 262 mètres de profondeur. La raison aurait été la fin de la Guerre froide en 1989, mais également des difficultés techniques rencontrées avec une élévation de pression et de température.

1092px-Map_of_Russia_-_Murmansk_Oblast_(2008-03).svg

Source : IFLS — Wikipedia