in

Quatre empreintes de tigre à dents de sabre découvertes pour la première fois en Argentine

Crédits : Daniel Boh, Museo Municipal de Miramar

Le plus grand félin de tous les temps est plus connu sous le surnom de “tigre à dents de sabre”, en raison de ses très grandes canines supérieures qui prenaient la forme de véritables poignards. Mais l’animal avait d’autres atouts. En témoignent ces empreintes de pattes, inédites, découvertes en Argentine. 

Les Smilodons, ces géants disparus, constituaient un genre de Félidés parmi les tigres à dents de sabre qui existaient en Amérique il y a entre 2,5 millions d’années et 10.000 ans. En premier lieu, le plus puissant félin que le monde ait porté fut célèbre pour avoir massacré, en bande-dessinée, la famille de Rahan, le fils des âges farouches. Véritables symboles de la préhistoire, ils sont néanmoins revenus sur le devant de la scène il y a quelques années… La faute à Diego, personnage mythique de la série de dessins animés L’âge de glace.

Depuis, Smilodon fatalis nous semble sympathique. Pourtant, mieux valait ne pas le croiser il y a 10.000 ans, lorsque ce redoutable félin foulait encore le continent américain. En plus de sa taille impressionnante (4 mètres) et de ses célèbres canines longues d’une vingtaine de centimètres, ce superprédateur possédait également une force ahurissante dans ses pattes antérieures, laissant fort peu de chances aux proies. Une hypothèse prouvée grâce à la comparaison des os des pattes antérieures de l’animal en 2010. Auourd’hui, et pour la toute première fois, ce sont de véritables empreintes de tigre à dents de sabre qui viennent d’être découvertes en Argentine. Elles ont été laissées par un animal dans des sédiments meubles il y a environ 50.000 ans.

Vous retrouverez ses traces sur les rivages de l’océan Pacifique, non loin de la ville de Miramar. Cependant, au moment de sa formation, elle devait être à plusieurs kilomètres à l’intérieur des terres. L’une de ces empreintes a une taille d’environ 19,2 centimètres et appartenait à une espèce qui avait une taille en moyenne 20 % plus importante que celle d’un tigre du Bengale. L’un des derniers, vraisemblablement, puisque le smilodon disparut à cette époque, il y a 10 000 ans, à la fin de la dernière période glaciaire. La disparition des grands herbivores qui composaient ses menus lui a sans doute été fatale. Certains pensent que la panthère longibande, qui habite l’Asie, pourrait descendre de cette véritable machine à tuer.

Source : Futura-sciences