in

Quand les champignons hallucinogènes nous entraînent dans le monde des rêves

Crédits : iStock

Les champignons magiques ou hallucinogènes activeraient dans notre cerveau les mêmes zones que celles dédiées aux rêves. C’est ce qu’une étude, relayée par l’Organization for Human Brain Mapping (OHBM), affirme.

Les champignons hallucinogènes sont des végétaux qui contiennent de puissantes molécules. On y retrouve, notamment, la psilocybine qui influence fortement nos sens. Notre perception des formes et des couleurs est radicalement modifiée ; notre vie se transforme en kaléidoscope géant.

Tout en sachant que ces champignons changeaient notre façon de voir le monde, nous ignorions quels étaient les procédés biologiques mis en jeu. Des chercheurs de l’Imperial College de  Londres (Angleterre) et de l’université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main (Allemagne) se sont penchés sur le sujet. De la psilocybine liquide a été injectée à une quinzaine de cobayes. Ils sont ensuite passés au scanner IRM (procédé permettant de voir l’écoulement du sang à travers le cerveau).

Une activité plus importante a été trouvée dans les zones relatives aux émotions, à la mémoire et à l’excitation, ce qui se rapproche de ce qui est observé pendant les rêves. Cependant, les processus mentaux de haut niveau ou ayant trait à la conscience de soi sont perturbés et totalement déséquilibrés.

La psilocybine n’entrainant pas de dépendance physique, un projet d’utilisation de cette molécule comme traitement contre la dépression est envisagé.

–