in

Quand le changement d’une seule lettre peut générer un incident sérieux sur un vol !

Crédits : N509FZ / Wikipedia

Il y a moins d’un an, un vol reliant le Royaume-Uni et l’Espagne a rencontré un incident sérieux. Une petite différence de langage a suffi à fausser la feuille de charge de l’appareil. Heureusement, aucun accident n’a eu lieu, mais le problème a tout de même retenu l’attention de l’organisme britannique chargé des enquêtes sur les accidents aériens.

Une simple différence de langage

Le 21 juillet 2020, un Boeing 737 de la compagnie allemande TUI a décollé de Birmingham (Royaume-Uni) à destination de Majorque (Espagne). Comme l’explique l’Air Accidents Investigation Branch (AAIB) dans un rapport publié le 8 avril 2021, un bug a eu lieu lors de l’enregistrement des passagers. Une simple différence de langage concernant les titres de civilité fut à l’origine du problème.

Les Britanniques utilisent « Mr » (Monsieur), « Mrs » ou « Ms » (Madame), mais également « Miss » (Mademoiselle) pour les femmes non mariées, mais également les filles. Malheureusement, le logiciel d’enregistrement a été programmé dans un autre pays où le terme « Miss » désigne un enfant. En conséquence, la feuille de route a été faussée de manière assez significative.

Le poids total des passagers a finalement intégré 65 enfants alors qu’il y en avait seulement 29 à bord. La différence de poids découlant de ce bug était alors de 1 244 kg, soit 34 kilos par personne. Rappelons tout de même que la feuille de charge détermine la masse maximale que l’avion peut transporter en toute sécurité. Elle prévoit aussi la quantité de carburant à embarquer.

TUI boeing 737 avion
Crédits : TUI Fly

Un incident heureusement sans gravité lors du vol

En prenant en compte le poids réel des passagers, une vitesse supérieure d’un nœud et une poussée 0,1 % plus élevée auraient été nécessaires selon l’AAIB pour garantir pleinement la sécurité de l’avion. Compte tenu des valeurs, rien de vraiment inquiétant, d’autant que la sécurité des passagers n’a à aucun moment fait l’objet d’une remise en cause. Néanmoins, l’agence britannique a tout de même qualifié l’incident de sérieux.

Évoquons également le fait que le commandant de bord avait remarqué que quelque chose n’allait pas au niveau de la quantité anormale d’enfants annoncée. Cependant, le contexte de l’épidémie de Covid-19 étant synonyme d’annulations et de changements de vol très fréquents, le professionnel a finalement jugé plausible le poids total des passagers.

De plus, TUI avait identifié le problème une journée avant le départ. Toutefois, les personnes enregistrées avant la correction du bug n’ont pas été prises en compte. Depuis cet incident qui aurait pu devenir bien plus qu’une simple préoccupation, TUI a modifié son logiciel. Désormais, seuls les titres de civilité « Mr » et « Mme » sont disponibles.