in

Quand Gaza dessine son futur sur Minecraft !

Crédits : Block by Block

Le projet Block by Block a pour but d’améliorer le quotidien de territoires défavorisés dans le monde. Dans le cadre de ce projet, des habitants de Gaza ont utilisé Minecraft pour concevoir un jardin communautaire qui a ensuite réellement vu le jour.

Aménager l’espace public grâce à Minecraft

Depuis 2007 et l’arrivée au pouvoir du Hamas, Gaza fait l’objet d’un blocus de l’armée israélienne. Ceci a généré une grave crise économique, sans compter les dégâts matériels. En effet, Israël répond fréquemment aux tirs de roquettes palestiniens. Rappelons qu’à Gaza, le salaire moyen est de 135 euros par mois, que le chômage est de près de 50 % et que l’électricité est inexistante pratiquement 20 heures par jour.

Comme le rappelle Rest Of World dans un article du 21 septembre 2020, le projet Block by Block rassemble l’ONU-Habitat, Microsoft et Mojang, le développeur du jeu Minecraft. L’objectif est de permettre aux membres de la communauté de concevoir des projets d’aménagement de l’espace public grâce à Minecraft. Le but final est ici d’améliorer le quotidien de territoires défavorisés. Les communautés utilisent Minecraft afin de concevoir des espaces publics virtuels qui sont ensuite aménagés dans la réalité. Il peut s’agir d’aménagements dans les rues, les parcs ou les plages, en somme, des lieux incarnant des indicateurs importants de la santé et de la durabilité des cités. Or, parmi les dizaines d’actions de Block by Block, certaines concernent la ville de Gaza.

Un jardin communautaire sécurisé

Parmi les initiatives concernant Gaza, il y a le projet de l’association Aisha. Cette association militant pour les égalités hommes/femmes a pour l’occasion mobilisé 42 volontaires. L’objectif ? Imaginer un jardin communautaire pour le quartier d’Az-Zawayda. Trois des volontaires ont utilisé le jeu Minecraft pour dessiner le jardin. N’ayant jamais joué à un jeu vidéo de leur vie, les jeunes femmes ont été initiées par des architectes.

jardin Minecraft
Crédits : Block by Block

Les volontaires ont insisté sur la sécurité. Rappelons qu’à Gaza, 51 % des femmes sont victimes de violences sexistes. Le jardin communautaire contient donc un bon éclairage, des clôtures, un espace réservé aux femmes et aux familles ainsi qu’un garde. Les aspects esthétiques n’ont pas été négligés, qu’il s’agisse de plantes, d’arbres et de fontaines.

Les architectes ayant initié les jeunes femmes à Minecraft ont ensuite apporté quelques modifications. Enfin, ils ont dessiné un plan sur la base de ce qui a été réalisé dans le jeu et une entreprise de construction a aménagé l’espace. Depuis le 31 décembre 2018, le jardin communautaire d’Az-Zawayda est actif et la fréquentation est toujours très importante.