in

Des chiens détecteurs de punaises de lit pour mieux combattre les parasites

chien détecteur de punaises de lit flair
©Modfos/iStock

Face à l’invasion de punaises de lit en France, des chiens ont été formés à détecter les parasites et leurs oeufs pour lutter contre l’infestation. En quoi consiste cette collaboration ?

Animal de compagnie, chien policier, d’aveugle ou de berger, à l’instar du cheval, le chien a de tout temps été utilisé par l’humain pour ses différents besoins. Aujourd’hui, face à l’invasion nationale de punaises de lit, le canidé est là encore mobilisé pour endiguer l’infestation, ou, du moins, la prévenir. Une solution écologique qui serait efficace à 95%.

Des chiens détecteurs de punaises de lit et de leurs oeufs

Les solutions naturelles pour se débarrasser définitivement des punaises de lit n’auraient malheureusement pas encore fait leurs preuves. La méthode chimique n’est pas non plus des plus indiquées, les insectes s’avérant de plus en plus résistants. Pourtant, une technique écologique et insolite de lutte contre les parasites semble se détacher du lot : la détection canine.

Ainsi, des chiens détecteurs de punaises de lit sont spécialement formés à reconnaître l’odeur des parasites. En plus d’être écologique, cette méthode serait, selon le porte-parole de l’entreprise Dogtector, efficace à 95 %.

chien flair truffe sentir détecter
©Aladino Gonzalez/iStock

Comment les chiens sont formés à détecter les punaises de lit ?

Dogtector, entreprise spécialisée dans la détection canine, affirme que certaines races de chiens (de chasse ou de berger, notamment) sont capables de déceler la présence de parasites via leur flair. Pour cela, les animaux bénéficient d’abord d’une formation en centre spécialisé pendant plusieurs mois, via un apprentissage autour du jeu et de la récompense.

Les chiens détecteurs sont d’abord exposés à l’odeur de la punaise de lit, qu’ils doivent retrouver parmi d’autres odeurs, plus ou moins fortes. Progressivement, les animaux apprennent alors à détecter une seule punaise, et même les oeufs des parasites.

Les chiens détecteurs travaillent également leurs aptitudes sociales, de sorte à pouvoir intervenir à plusieurs sur un lieu particulier (une maison, un appartement, un cinéma ou autre établissement public, etc.).

chiens détecteurs de punaises de lit matelas
©Modfos/iStock

Dans quelle mesure la détection canine est-elle efficace ?

Pour les experts en détection canine, les chiens permettraient de déceler efficacement les parasites, et ce, à plus de 90%. Une estimation qui se base sur de nombreux entraînements en lieux spécialisés (des pièces saines volontairement infestées).

Parmi les cas traités par les chiens détecteurs de punaises de lit : la suspicion, la localisation en vue d’isoler l’infestation, ou encore la vérification après traitement.

Les punaises de lit, des insectes vivaces

La punaise de lit (Cimex lectularius) est un insecte parasitaire qui se nourrit du sang des mammifères, principalement de celui des humains. Son appellation s’explique par le lieu de prédilection des punaises, se dissimulant généralement dans les coutures des matelas, des oreillers ou des draps. Cela dit, les fissures des murs, les plinthes ou encore les meubles anciens peuvent également abriter ce type d’insecte.

Du fait de leur morphologie leur permettant de se faufiler partout et de leur taille de quelques millimètres, les punaises de lit s’avèrent souvent difficiles à repérer. De plus, les insectes, principalement nocturnes, se nourrissent pendant la nuit. C’est la chaleur corporelle associée au dioxyde de carbone émis par les humains au cours de leur sommeil qui attirerait en effet les parasites.

Récemment, des chercheurs ont pu utiliser l’ADN de plusieurs espèces de punaises de lit pour recréer leur généalogie : il s’avère que les parasites existaient déjà à l’époque des dinosaures. Une preuve supplémentaire de leur résilience…

punaise de lit insecte parasite
©Mainely Photos/iStock