in

Pumuckel sera-t-il couronné « plus petit cheval du monde » ?

Pumuckel plus petit cheval du monde
Crédit : Ina Fassbender

Un petit poney nommé Pumuckel était sur le point d’intégrer le Guinness Book des records, mais un petit détail technique l’en a finalement empêché. L’équidé pourra de nouveau revendiquer le titre officiel, mais seulement l’année prochaine.

Un sérieux prétendant

Il ne mesure que 50,8 centimètres de haut au garrot (zone située à la jonction du cou et du dos). Pumuckel, un poney Shetland mâle brun et blanc, vit avec sa propriétaire Carola Weidemann dans une ferme près de Breckerfeld, en Allemagne. Son nom fait référence à une petite créature ressemblant à un lutin inventé par l’auteur allemand Ellis Kaut dans les années 1960.

En compagnie d’autres chevaux de petite taille, il rend souvent visite aux enfants de la maternelle du coin ou à des personnes âgées à domicile. Tandis que les autres font le voyage dans une remorque, lui a la chance de pouvoir tenir sur le siège passager de sa propriétaire.

Celle-ci a récemment contacté le Guinness World Records, estimant que Pumuckel pourrait potentiellement battre un record de taille. Seulement, pour pouvoir revendiquer le titre officiel de plus petit cheval du monde, l’animal doit avoir au moins trois ans, lui ont fait savoir les responsables de l’organisation. Pumuckel, qui vient d’avoir trois ans, devait donc attendre encore un an avant de postuler.

D’après sa propriétaire, Pumuckel ne grandit plus depuis plusieurs semaines. A priori, l’animal a donc toutes ses chances. Pour l’heure, le titre de plus petit cheval du monde appartient toujours à Bombel, un Appaloosa de huit ans. Ce dernier, qui vit dans un ranch à Łódź en Pologne, mesure 55,9 centimètres au garrot.

Pumuckel plus petit cheval du monde
Crédit : Ina Fassbender

Chevaux miniatures

Pumuckel et Bombel sont tous deux des chevaux miniatures (moins 86,4 cm au garrot), fruits de plus de 400 ans de sélection artificielle. Ces mini-chevaux ont initialement été élevés pour travailler dans des espaces restreints, comme les mines de charbon. Désormais, ils ne sont plus considérés que comme des animaux de compagnie.

Malgré leur petite taille, la plupart de ces chevaux ne sont pas atteints de nanisme. Cependant, la plupart portent des gènes nains récessifs. Le fait de les élever ensemble peut donc entraîner une progéniture atteinte de nanisme,  ce qui également causer des problèmes de santé.

On ne sait pas si Pumuckel est atteint de nanisme. Il en montre quelques signes, tels que des jambes inhabituellement courtes, une tête plus grosse que son cou et des yeux saillants. Cependant, il lui manque d’autres caractéristiques, telles que des genoux déformés, une sous-occlusion importante, des difficultés à marcher ou encore une courbure de la colonne vertébrale. À moins d’effectuer des tests génétiques, on ne le saura donc jamais.