in

Ptérosaures : deux nouveaux géants découverts en Argentine

ptérosaure
Crédits : Leonardo D. Ortiz David

Une équipe de paléontologues annonce avoir fouillé les restes de deux nouveaux ptérosaures en Argentine. Les deux reptiles volants appartenaient à la plus grande espèce de ptérosaure jamais trouvée en Amérique du Sud. Leurs analyses ont fait l’objet d’une étude publiée dans la revue Cretaceous Research.

Sept et neuf mètres d’envergure

Les ptérosaures forment un groupe de reptiles volants ayant évolué aux côtés des dinosaures il y a 228 à 66 millions d’années. On dénombre de nombreuses espèces de différentes tailles découvertes à travers le monde. Ceux de la famille des Azhdarchidae, qui vécurent à la fin du Crétacé, étaient les plus grands. Ces géants se distinguaient par leur énorme tête et leur cou très long. Les plus célèbres d’entre eux sont Quetzalcoatlus et Hatzegopteryx, deux reptiles de plus de douze mètres d’envergure aussi hauts que des girafes une fois posés au sol.

Ces deux nouveaux spécimens découverts dans la Formation de Plottier, dans la province argentine de Mendoza, ne sont pas aussi grands, mais ils en imposaient quand même. L’un mesurait environ sept mètres de large ailes déployées et l’autre neuf mètres de large. Tous deux appartenaient à l’espèce Thanatosdrakon amaru. C’est la seule espèce du genre, qui signifie « dragon de la mort » en grec.

Leurs fossiles ont été découverts par l’équipe du Dr Leonardo D. Ortiz David lors de fouilles menées dans le cadre d’un projet de construction civile à environ 800 kilomètres à l’extérieur de la capitale de Mendoza. « Les restes étaient dans différents états de conservation« , note le paléontologue. « Certains d’entre eux étaient complets, comme les humérus (gros os du bras), les syncarpiens (os du pied fusionnés) et les vertèbres dorsales. D’autres étaient fragmentaires, notamment les phalanges (os des orteils), le cubitus, le radius (os de l’avant-bras), le fémur (os de la jambe supérieure) et le bassin. »

ptérosaures
Une partie d’un rayon de Thanatosdrakon (os de l’avant-bras), où il se fixe à l’épaule. Crédits Leonardo D. Ortiz David

Même famille ?

Après analyses, l’équipe a déterminé que les deux ptérosaures étaient morts en même temps il y a environ 86 millions d’années.

En outre, le plus « petit » des deux n’était pas encore complètement développé. Il s’agissait d’un juvénile subadulte. En revanche, on ignore si ces deux animaux faisaient partie d’un même groupe familial. « Il n’y a aucune indication dans les restes fossiles d’un degré de relation parentale« , souligne en effet le paléontologue.

Les fossiles sont actuellement conservés au Laboratoire et Musée des dinosaures de l’Université nationale de Cuyo, à Mendoza. Pour aider à préserver les spécimens, des moulages des différents fossiles ont été produits à l’échelle. Ils seront bientôt exposés au musée.