Une protection de capteur de glycémie pour améliorer la vie des personnes diabétiques

capteur glycémie protection
Crédits : Capteur Protect

Un ancien sportif de haut niveau diabétique a conçu un dispositif très utile. Son objectif est de permettre une adaptation optimale des capteurs de glycémie pour les sportifs. Aujourd’hui, ce projet connaît un véritable succès avec des centaines de milliers d’unités produites à l’année.

Un projet partit d’un simple constat

Samir Thevenot est un joueur de rugby international marocain et français d’origine qui a joué dans les clubs d’Oyonnax et de Valence entre 2006 et 2015. En découvrant son diabète, il comprend que les capteurs de glycémie ne sont pas vraiment adaptés aux sportifs de haut niveau. Finalement, Samir Thevenot n’a eu d’autre choix que de stopper sa carrière, mais après cela, il décide de se lancer dans une véritable croisade afin d’améliorer les conditions des sportifs diabétiques.

Comme l’expliquait Le Dauphiné Libéré fin 2022, Samir Thevenot utilisait en effet du strap pour coller le capteur à son bras. Cependant, l’outil avait une fâcheuse tendance à se détacher ou à s’arracher avec la transpiration. Ainsi, l’ancien rugbyman a conçu une protection pour capteur de glycémie aux allures de pansement dont l’objectif est de s’adapter pleinement à la pratique sportive. Ainsi est né le projet Capteur Protect.

Adapté aux capteurs FreeStyle (plus précisément le FreeStyle Libre 2), le dispositif Capteur Protect a dans un premier temps fait l’objet de tests auprès de patients diabétiques. Ensuite, Samir Thevenot a lancé la commercialisation du dispositif, tout d’abord de manière artisanale avant de passer à une production industrielle. De plus, le Capteur Protect est disponible en ligne, mais également en pharmacie.

patch protection capteurs de glycémie
Crédits : Capteur Protect

Des capteurs « made in France »

« L’adhérence du capteur freestyle libre étant le point faible du produit, nous avons mis un point d’honneur à concevoir une protection particulièrement étanche. Il est adapté à tous les profils de sportifs, ainsi qu’aux personnes ayant une transpiration importante susceptible de nuire à la tenue de leur capteur », peut-on lire sur le site officiel commercialisant le produit.

Afin de s’équiper du Capteur Protect, il faut préparer la peau en la rasant et/ou en l’épilant, avant de la nettoyer, puis de la sécher. Vient ensuite l’étape de l’application du patch, dont la colle sensible à la chaleur doit être activée en frottant doucement le patch durant 30 secondes à une minute. Le mieux est de placer la protection sur le dos du haut du bras afin que le capteur puisse conserver toutes ses fonctionnalités. De plus, le patch résiste aux frottements des vêtements, peut tenir environ deux semaines et convient parfaitement à une utilisation en piscine.

Le projet Capteur Protect rencontre aujourd’hui un véritable succès. En effet, la société a démarré avec deux employés et en compte quatorze aujourd’hui pour une production « made in France » qui se chiffre à environ 700 000 boîtes de patchs en 2023.