in ,

4 projets ambitieux pour combattre le réchauffement climatique

Crédits : Nikon 5000 / Mapixel

Le réchauffement climatique se fait de plus en plus ressentir et menace sérieusement d’affecter les conditions de vie sur Terre. Devenu un sujet majeur de politique internationale, de nombreuses mesures et interventions dignes de ce nom sont imaginées.

L’augmentation de plus en plus alarmante de la température ambiante sur Terre est dû au renforcement de l’effet de serre, engendré par l’augmentation des gaz à effet de serre issues notamment des différentes activités humaines. Les conséquences de ce réchauffement se traduisent non seulement par une accélération des catastrophes naturelles mais aussi par des répercussions économiques mondiales.

C’est pourquoi lutter contre les émissions de ces gaz via des intervention à très grande échelle est devenu une réelle préoccupation mondiale plus que complexe. Voici quelques projets des plus ambitieux visant à contourner le problème de réduction d’émission des gaz à effet de serre :

1/ Des nuages avec l’eau de mer

Les nuages permettent de fortement diminuer les températures ambiantes sur Terre, notamment de par la surface qu’ils recouvrent et leur efficacité. C’est pourquoi le projet d’en créer plus encore plus pourrait être réellement intéressant. Par exemple avec des machines pilotées à distance, qui se déplaceraient en mer pour projeter de l’eau en l’air. Cependant, personne n’est sur des réelles conséquences qu’un tel investissement pourrait avoir sur l’atmosphère.

2/ Un parasol spatial

Envoyer une immense protection solaire dans l’espace, entre la Terre et le Soleil. Il s’agirait d’un système de miroirs qui pourraient renvoyer les rayons du soleil et ainsi les empêcher de réchauffer la Terre. Surement le projet le plus ambitieux évoqué aujourd’hui, puisque la mise en place d’un tel projet est estimée à 5000 milliards de dollars.

3/ Des fausses éruptions volcaniques

Les éruptions volcaniques les plus importantes ont été suivies d’un refroidissement de quelques années. Ceci est dû à la grande quantité de dioxyde de soufre et de cendre éjectés par ces éruptions. Une grande partie des particules et de la poussière montent en altitude et restent très longtemps dans l’atmosphère. Dans l’atmosphère le dioxyde de soufre se mélange avec la vapeur d’eau et se transforme ensuite en fines gouttelettes d’acide sulfurique liquide. C’est ces gouttelettes qui réfléchissent le rayonnement solaire. L’injection de soufre dans l’atmosphère pourrait donc limiter le réchauffement climatique, mais que temporairement.

4/ Des processus naturels

50% du dioxyde de carbone (CO2) émit par les activités humaines se détache de l’atmosphère. Bien qu’ils soient limités, des processus naturels permettent d’absorber une partie du reste comme la recréation de forêt. Cependant, le rôle des océans, qui est le plus important dans l’absorption du CO2, pourrait être accentué en injectant des ions fer dans l’eau pour accélérer la croissance du plancton. Le problème reste la non-connaissance des conséquences sur la modification de l’écosystème marin.

Sources : National Geographic

Avatar

Rédigé par