in

Un programmeur crée un robot terminator muni d’une intelligence artificielle !

Ce programmeur russe est un grand fan de la saga Terminator ! Ce dernier a fabriqué un robot T-800, modèle visible dans le tout premier film, muni d’une intelligence artificielle et entièrement conçu à l’aide de l’impression 3D. Après des années de travail, le programmeur dévoile enfin son travail.

Sorti tout droit du premier volet de la saga Terminator (1984), ce robot T-800 est l’œuvre du programmeur russe Alexander Osipovich, réalisant ainsi son rêve d’enfant. Pour l’instant, le fruit de son travail d’une durée de 8 ans est installé dans un fauteuil roulant. En effet, le moteur issu d’un hélicoptère télécommandé est seulement capable de faire bouger la tête et les mâchoires du robot renommé John-Henry par son créateur.

Évidemment, dans cette posture, le robot n’est pas très impressionnant. Ce qui l’est beaucoup plus, c’est l’intelligence artificielle qu’il renferme. Celle-ci s’avère être particulièrement bluffante, ayant la capacité de se connecter à Internet dans le but de trouver des réponses à toutes sortes de questions. Le robot a également la faculté d’apprendre, puisque chaque nouvelle découverte nourri une base de données interne qui ne demande qu’à s’enrichir.

Démarrant son œuvre en 2009, l’étudiant en programmation Alexander Osipovich a s’attaque premièrement à la mise au point d’un programme destiné à faire fonctionner le futur T-800. L’intéresse estime en 2011 que la technologie lui permet de réaliser le robot et recherche des schémas de construction pour lui donner sa forme actuelle. Ce nouvel élan fût alors possible avec l’impression 3D après que le programmeur eu vanté son projet auprès de Google dans le but d’obtenir des plans de la machine.

Le robot est finalement construit et opérationnel, mais il manque évidemment d’autres moteur qui lui permettrait de bouger l’intégralité de son corps, ce qui ne devrait être qu’une question de temps pour Alexander Osipovich. A suivre !

Voici une vidéo montrant le T-800 John Henry en pleine conversation avec son créateur :

Sources : Oddity CentralUberGizmo