in

Programme Artemis : Dynetics dévoile une première maquette de son alunisseur

Une vue de l'alunisseurproposé par Dynetics. Crédits : NASA

La société aérospatiale Dynetics vient de proposer à la NASA une maquette grandeur nature de son futur alunisseur. Le projet pourrait être sélectionné par l’agence spatiale pour transporter des astronautes sur la Lune en 2024.

En mai dernier, la NASA annonçait avoir attribué trois contrats pour commencer le développement d’alunisseurs permettant au prochain homme et à la première femme de se poser sur la Lune en 2024 dans le cadre de la mission Artemis 3. Les entreprises sélectionnées sont les suivantes : Blue Origin, Dynetics et SpaceX.

Dès lors, toutes ont commencé à développer des prototypes à présenter aux responsables de l’agence américaine. Blue Origin a été la plus rapide. En août dernier, une première maquette grandeur nature était en effet livrée au Johnson Space Center de la NASA, à Houston. Elle y restera jusqu’au début de l’année, le temps pour l’agence américaine d’effectuer plusieurs tests.

Une première maquette pour Dynetics

Il y a quelques jours, Dynetics a elle aussi proposé un premier prototype. De la même taille que le module Eagle qui permit à Armstrong et Aldrin de se poser sur la Lune, celui-ci comprend un module capable de soutenir quatre astronautes, des panneaux solaires déployables et des réservoirs de propulseur permettant la descente et l’ascension lunaire. Là encore, il est prévu que les ingénieurs de la NASA étudient le prototype dans le but d’affiner sa conception finale.

Sur le papier, il est prévu que cet alunisseur soit lancé au sommet d’une fusée Vulcan, de United Launch Alliance. Ce mardi, des représentants de Dynetics ont annoncé que deux autres lancements seront également programmés pour placer les deux réservoirs de carburant externes du vaisseau en orbite.

dynetics
Le prototype d’alunisseur à grande échelle de Dynetics. Crédits : Dynetics

Objectif 2024

De son côté, nous savons que SpaceX compte s’appuyer sur sa fusée “Starship”, dont plusieurs prototypes sont actuellement en phase de test. Sur le papier, ce vaisseau réutilisable serait en mesure de faire des aller-retour entre la Terre et la Lune.

En 2021, une fois tous ces projets étudiés, la NASA devrait sélectionner un ou plusieurs de ces concepts. L’idée serait qu’au moins l’un d’entre eux soit opérationnel pour 2024.

En attendant, la NASA va devoir franchir une première étape importante, à savoir le lancement d’Artemis 1, prévu l’année prochaine. Pour ce vol, le lanceur lourd SLS propulsera la capsule Orion pour une mission non habitée autour de la Lune. La mission Artemis 2, qui prévoit cette fois l’envoi d’un équipage autour de la Lune, sera normalement lancée en 2023.