Ces chercheurs imaginent le prochain message que les humains pourraient envoyer aux extraterrestres

sonde voyager
Crédits : CreeD93 / Wikimedia Commons

Récemment, les scientifiques d’une étude pilotée par le Jet Propulsion Laboratory de la NASA se sont demandé à quoi pouvait ressembler le nouveau message que les humains pourraient envoyer dans l’espace à destination des extraterrestres.

Un nouveau message potentiel pour les extraterrestres

En 1977, l’Agence spatiale des États-Unis (NASA) envoyait dans l’espace les sondes Voyager 1 et Voyager 2. Or, ces deux sondes contiennent un disque d’or (voir images ci-après) contenant un message symbolique de l’humanité. Mesurant 30 cm de diamètre, le disque intègre de nombreuses informations sur la Terre et ses habitants sous forme de sons et d’images. Plusieurs morceaux de musique et sons de l’environnement s’y trouvent, ainsi que de nombreuses photographies d’humains, d’animaux et de la nature.

disque sonde voyager
Crédits : NASA – JPL / Wikimedia Commons
disque sonde voyager 2
Crédits : NASA – JPL / Wikimedia Commons

Depuis, aucun message de ce type n’a été envoyé dans l’espace. Et si les agences spatiales désiraient à nouveau reproduire l’expérience, à quoi pourrait ressembler cet éventuel nouveau message ? Une étude pilotée par le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et parue dans la revue Earth and Space Science le 4 décembre 2023 apporte des éléments de réponse.

Dans un premier temps, les experts ont rappelé que les musiques et images qu’embarquent les sondes ont pour but de partager les connaissances collectives des humains, leurs émotions, leurs innovations ainsi que leurs aspirations de manière compréhensible. D’éventuels extraterrestres réceptionnant un tel contenu pourraient alors en apprendre beaucoup sur la société humaine, l’évolution de la vie ainsi que les préoccupations humaines concernant l’avenir.

Un contenu en deux parties

Les préoccupations des auteurs de l’étude sont les mêmes que celles des responsables de l’envoi de Voyager 1 et 2 à l’époque. En effet, personne ne sait si les messages parviendront à un destinataire. Des interrogations portent aussi sur la nature de la sémiotique permettant au destinataire de comprendre les messages. Ainsi, avant de déterminer le contenu des messages, l’idéal était de tenter de cerner le destinataire. Pour les chercheurs, il convient de cibler une forme d’intelligence extraterrestre qui ressemblera assez aux humains pour trouver un sens aux messages.

Les auteurs rappellent qu’une partie du contenu du disque d’or de 1977 a été très bien pensée, si bien qu’il pourrait être réutilisé après quelques modifications ou plutôt des mises à jour. Les experts travaillent par ailleurs sur un contenu en deux parties, la première sous forme de parchemin contenant des images illustrant le mieux possible les informations relatives aux humains et à la Terre. Il pourrait ainsi s’adresser à des intelligences peu avancées, contrairement à l’ordinateur. La seconde partie prendrait la forme d’un mini-ordinateur contenant une importante quantité de données numériques.

Dans les deux cas, les messages auraient vocation à répondre à plusieurs questions que se poseraient les extraterrestres interceptant la sonde, notamment sur la provenance des messages et l’époque a laquelle ils ont été envoyés.