in ,

Pourquoi les prix du marché des voitures d’occasion s’envolent eux aussi ?

Le Covid a mis à mal l’économie mondiale, et même si l’ombre de la pandémie semble s’éloigner, des secteurs entiers n’ont pas retrouvé leur fonctionnement d’avant crise. Bien entendu, les constructeurs automobiles ne sont pas épargnés. Cette situation exceptionnelle touche aussi le marché des voitures d’occasion, avec comme conséquence des prix qui ne cessent de grimper. Comment le coronavirus s’en est-il attaqué au secteur des véhicules d’occasion ? Y’a-t-il d’autres facteurs qui expliquent cette flambée des prix ?

Une pénurie de pièces détachées qui dure

La Chine, véritable atelier du monde, vit toujours au ralenti. La politique du « zéro Covid » menée par le Parti communiste amène notamment à des fermetures d’usines. De plus, les nouveaux besoins de l’industrie médicale entraînent une concurrence accrue sur certains composants. Il en résulte un ralentissement de la production et de l’acheminement des pièces, surtout électroniques. Ces turbulences sur les chaînes de livraison impactaient jusqu’à présent uniquement les véhicules neufs. Toutefois, depuis quelques mois, même le mandataire d’occasion le plus intraitable sur les tarifs fait face à une forte montée des coûts.

Les prix des voitures d’occasion ont en effet augmenté de 10 % à 30 %. Cette hausse impacte également les pièces de rechange qui sont devenues elles aussi moins abondantes. Des produits moins disponibles et une demande qui ne faiblit pas, voilà deux éléments qui déclenchent mécaniquement une élévation des tarifs. Toutefois, la flambée des prix de l’occasion ne s’explique pas seulement par la pandémie.

sauver la planète voitures occasion prix
Crédits : James086 – CC

Une inflation galopante qui raréfie les véhicules d’occasion

La zone euro traverse actuellement une période de haute inflation qui se caractérise par des prix toujours plus élevés. Dans ce contexte, une personne voulant acquérir une voiture neuve reportera son achat ou sera plus encline à se tourner vers une occasion. La demande augmente alors, tandis que le parc des voitures d’occasion vieillit sans pour autant s’agrandir.

De plus, le ralentissement d’achat de véhicules neufs aura des répercussions sur le moyen terme pour le marché de l’occasion. Les professionnels du secteur s’attendent en effet à moins de reprises de voitures récentes dans les prochaines années : il y a un décalage entre l’utilisation d’une automobile sortie d’usine et son arrivée chez les mandataires d’occasion. À noter que la situation touche également les motos. L’inflation modifie là aussi la priorité d’achat et beaucoup d’utilisateurs se tournent vers l’occasion.

voiture faire le mort
Crédits : Pexels.com
Avatar

Rédigé par Christophe B.