in

Le prix Nobel de médecine récompense la découverte de l’hépatite C

Crédits : CDC

Le prix Nobel de médecine 2020 est attribué au Britannique Michael Houghton et aux Américains Harvey Alter et Charles Rice, a annoncé le comité Nobel ce lundi 5 octobre. Tous trois ont été récompensés pour leurs travaux sur l’hépatite C.

Comme d’habitude, c’est la médecine qui ouvre le bal. Il y a deux ans, le prix Nobel avait été remis à James P. Allison et Tasuku Honjo pour leurs travaux sur l’immunothérapie. L’année dernière, William G. Kaelin Jr, Sir Peter J. Ratcliffe et Gregg L. Semenza ont été récompensés pour leurs découvertes sur les mécanismes d’adaptation des tissus et organes aux besoins en oxygène. Pour cette année 2020, le prix Nobel de médecine est attribué à Michael Houghton, Harvey J. Alter et Charles M. Rice pour leur “contribution décisive” à la lutte contre l’hépatite C.

Une menace sérieuse pour la santé humaine

L’hépatite C est une maladie du foie causée par le virus VHC qui se transmet essentiellement par voie sanguine. Elle se caractérise par un manque d’appétit, des vomissements, de la fatigue et une jaunisse (décoloration jaune de la peau et des yeux). L’hépatite chronique entraîne également des lésions hépatiques, qui peuvent évoluer vers une cirrhose et un cancer du foie.

En 2011, on estimait à 345 000 le nombre de personnes ayant été en contact avec le VHC en France, et à 232 000 le nombre de porteurs chroniques du virus. Cependant, la prévalence de cette maladie est en constante diminution depuis quelques années dans notre pays, grâce à une politique de santé publique proactive (dépistage et prise en charge). En 2016, le nombre de porteurs chroniques était estimé à moins de 195 000.

Des travaux entamés il y a 40 ans

Ceci dit, pour en revenir à notre équipe, tout à commencé à la fin des années 70. À l’époque, Harvey Alter avait identifié qu’une contamination hépatique mystérieuse – qui n’était ni l’hépatite A ni l’hépatite B – avait lieu lors de certaines transfusions sanguines. Plus tard, en 1989, Michael Houghton et son équipe ont ensuite fait un grand pas en avant, livrant à la communauté scientifique la séquence génétique du virus. Charles Rice, de son côté, a décortiqué pendant de longues années la façon dont l’agent pathogène se répliquait.

 

Notez que si les récompenses seront bien annoncées comme prévu cette semaine, la crise du Covid a évidemment entraîné l’annulation de la cérémonie physique de remise des prix normalement prévue le 10 décembre à Stockholm (Suède). Les lauréats, qui se partagent près d’un million d’euros, doivent recevoir leur prix dans leur pays de résidence.

La semaine des Prix Nobel se poursuit donc demain avec la remise du prix de physique. Suivront la remise du prix de chimie (mercredi) et de littérature (jeudi). Le Prix Nobel de la paix sera remis vendredi, et le prix des sciences économiques lundi prochain.