in

Le prix Nobel de chimie récompense deux spécialistes de l’édition du génome

Crédits : Top Santé

Le Prix Nobel de chimie vient d’être décerné conjointement à Emmanuelle Charpentier, du Max Planck Unit for the Science of Pathogene (Allemagne), et Jennifer A. Doudna, de l’Université de Berkeley (Californie) pour le développement de la désormais célèbre méthode d’édition du génome CRISPR/Cas9.

Après la médecine et la physique, place à la chimie. Il y a deux ans, ont été récompensés les Américains Frances H. Arnold et George P. Smith, et le Britannique Gregory P. Winter, pour leurs travaux sur la science de l’évolution. En 2019, les trois chercheurs – M. Stanley Whittingham, Akira Yoshino et John Goodenough – ont remporté le précieux sésame pour leurs travaux sur les batteries lithium-ion. Cette année, le Comité récompense les chercheuses Emmanuelle Charpentier et Jennifer A. Doudna pour leurs travaux en génomique.

“Un impact révolutionnaire sur les sciences de la vie”

Concrètement, ces deux éminentes chercheuses sont à l’origine de la découverte l’un des outils les plus pointus de la technologie génétique : les ciseaux génétiques CRISPR/Cas9. Grâce à ces derniers, les généticiens peuvent désormais modifier l’ADN des animaux, des plantes et des micro-organismes avec une précision extrêmement élevée. “Cette technologie a eu un impact révolutionnaire sur les sciences de la vie“, justifie le Comité.

Grâce à ce nouvel outil nous avons, par exemple, développé des cultures résistantes aux moisissures, aux ravageurs et à la sécheresse. “En médecine, des essais cliniques de nouvelles thérapies contre le cancer sont en cours, et le rêve de pouvoir guérir des maladies héréditaires est sur le point de se réaliser“, peut-on lire également dans le communiqué. “Ces ciseaux génétiques ont propulsé les sciences de la vie dans une nouvelle ère et, à bien des égards, apportent le plus grand bénéfice à l’humanité“.

nobel
Emmanuelle Charpentier et Jennifer A. Doudna. Crédits : Nobel Media. Ill. Niklas Elmehed

Les deux lauréates se partageront 10 millions de couronnes suédoises (environ 950 000 euros). Notez que la crise du Covid ayant entraîné l’annulation de la cérémonie physique de remise des prix normalement prévue le 10 décembre à Stockholm (Suède), Emmanuelle Charpentier et Jennifer A. Doudna recevront cette année leur prix dans leur pays de résidence.

Rappelons que lundi, le prix de médecine a été décerné au Britannique Michael Houghton et aux Américains Harvey Alter et Charles Rice pour leurs travaux sur l’hépatite C. Ce mardi, le Prix Nobel de physique 2020 a ensuite été remis à Roger Penrose, Reinhard Genzel et Andrea Ghez pour leurs travaux sur les trous noirs supermassifs.

La semaine des Prix Nobel se poursuit demain avec la remise du prix de littérature aura lieu jeudi. Le Prix Nobel de la paix sera ensuite remis vendredi, et le prix des sciences économiques lundi prochain.