in

Planète 9 : les astronomes ont officiellement trouvé quatre candidates potentielles !

Crédits R. HURT (IPAC)/CALTECH

La NASA annonçait il y a quelques semaines le lancement d’un site web dédié à la détection d’objets aux confins du Système solaire. Le but : dénicher la mystérieuse planète 9. En recoupant des millions d’informations, les chercheurs ont récemment pu isoler quatre objets qui pourraient bien être la trace de la fameuse planète.

En janvier 2015, des astronomes observaient d’étranges effets gravitationnels sur les objets de la ceinture de Kuiper. Ces effets ne pouvaient être liés à aucune des huit planètes connues à ce jour dans le Système solaire. Les astronomes suggéraient alors la présence d’une « neuvième » planète à une distance environ 75 fois plus éloignée que Pluton du Soleil qui ferait un tour complet du Soleil en 20 000 ans. Au moins dix fois plus massive que notre planète, l’hypothétique planète n’émettrait néanmoins que très peu de lumière, d’où les difficultés rencontrées pour la repérer. C’est pourquoi la NASA fit appel à nous (vous et moi, tout le monde).

Le projet baptisé Backyard Worlds : Planet 9 lancé il y a quelques semaines compilait plus de 750 millions d’images du ciel en infrarouge qui permettaient et permettent toujours de traquer depuis notre canapé l’hypothétique « planète 9 ». Environ 60 000 personnes de partout dans le monde ont participé à la recherche, un véritable engouement et une véritable traque céleste qui auront permis à la NASA de cibler quatre candidates possibles pour la mystérieuse planète, mais aussi de permettre le classement de plus de quatre millions d’autres objets. Bref, c’est une vraie réussite.

Rien ne garantit bien sûr que l’astre tant convoité est bien l’un des quatre objets repérés, mais les chercheurs affirment que cette méthode est la bonne. « Nous avons détecté avec cette méthode les planètes mineures Chiron et Comacina, ce qui démontre que l’approche que nous avons prise pour savoir si la planète 9 est ici est la bonne », affirme Brad Tucker, le chercheur qui a dirigé ce projet. « Avec l’aide de dizaines de milliers de bénévoles dévoués passant au crible des centaines de milliers d’images prises par SkyMapper, nous avons fait en trois jours ce qui aurait pris quatre ans pour une analyse classique. L’un des volontaires, Toby Roberts, a réalisé 12 000 classifications », s’enthousiasme l’astrophysicien.

Maintenant, son équipe va travailler sur ces quatre objets inconnus pour essayer de savoir si l’un d’eux est la fameuse planète grâce à d’autres télescopes. En attendant, vous pouvez toujours continuer à chercher depuis votre canapé. On a essayé et c’est franchement passionnant !

Source