in

Mars : Une explosion de vent solaire illumine la planète rouge

Crédits : Pixabay

Une explosion de vent solaire enregistrée le 11 septembre dernier aura déclenché une spectaculaire aurore boréale sur Mars. Il s’agit de la plus puissante de son histoire et elle était 25 fois plus brillante que celle précédemment enregistrée par l’instrument MAVEN de la NASA.

Mars a été illuminée dans l’ultraviolet. Une aurore boréale 25 fois plus puissante que toutes celles enregistrées dans le passé a en effet pu être observée sur la surface de Mars suite à l’éruption solaire classée X survenue le 11 septembre dernier. L’événement a également produit des niveaux de rayonnement sur la surface martienne plus de deux fois supérieurs à ceux précédemment mesurés par le rover Curiosity de la NASA. Ces spectacles de lumière spectaculaires que nous pouvons observer sur Terre, Mars et d’autres planètes se forment par l’interaction des particules hautement chargées qui émanent du Soleil avec les gaz présents dans l’atmosphère. Et sur Mars, ces phénomènes se produisent dans l’ultraviolet.

« Lorsqu’une tempête solaire affecte l’atmosphère de Mars, il se produit des aurores boréales qui éclairent toute la planète d’une lumière ultraviolette. L’activité solaire récente a transformé la planète rouge en “ampoule”. Une aurore boréale peut envelopper toute la planète puisque le champ magnétique de Mars n’est pas aussi puissant que celui de la Terre, ce qui permet de concentrer les aurores boréales à proximité des régions polaires », explique Sonal Jain, de l’Université du Colorado, membre de l’équipe de MAVEN, une sonde en orbite martienne dont le but est de déterminer les mécanismes à l’origine de la quasi-disparition de son atmosphère.

Les photos de ce phénomène spectaculaire ont été prises à l’aide d’un spectrographe ultraviolet, installé sur l’orbiteur :

Ces images nous montrent l’apparition soudaine d’une aurore sur la planète rouge. Notez que contrairement aux aurores sur Terre, celle-ci n’est pas concentrée sur les régions polaires de la planète. C’est parce que Mars n’a pas de champ magnétique fort comme celui de la Terre pour concentrer l’aurore à ces niveaux. Crédits : NASA/MAVEN
Crédits : NASA/Univ. du Colorado

Comme l’indiquent les chercheurs, une étude plus avancée de ce type de phénomènes aiderait à comprendre l’impact qu’aurait l’activité solaire sur l’atmosphère martienne. « La surveillance de la météo cosmique est indispensable pour protéger nos cosmonautes sur Mars dans l’avenir. Si vous étiez en pleine promenade sur Mars et que vous appreniez qu’un événement comme celui-ci était imminent, vous voudriez certainement vous abriter comme vous le feriez si vous étiez à l’extérieur de la Station spatiale internationale », conclut le chercheur.

Source