in

L’une des plus belles photos jamais prises de la Terre

Crédits : Nasa

Découvrez ci-dessous l’une des photos les plus détaillées jamais prises de la Terre signée du satellite GOES-16 déployé en orbite il y a deux mois par l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Les toutes premières images du nouveau satellite météo GOES-16 ont été publiées le lundi 23 janvier 2017. Deux mois seulement après avoir été mis en orbite géostationnaire par la NASA et l’agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), GOES-16 nous livre des images époustouflantes d’une qualité incroyable. L’une d’elles fait notamment couler beaucoup d’encre près de 45 ans après la photo emblématique réalisée par l’équipe de l’astronaute Eugene Cernan en 1972.

« C’est un jour passionnant pour la NOAA », se réjouit le Dr Stephen Volz, directeur du service Satellite et Information. « Comme l’a dit un de nos scientifiques sur le projet, c’est comme si on voyait la première photo d’un nouveau-né – c’est très émouvant. Ces images proviennent de la technologie la plus sophistiquée jamais envoyée dans l’espace pour déterminer les violentes intempéries sur Terre », a-t-il expliqué. Et lorsque l’on voit le tableau, on se dit qu’un tel enthousiasme est complètement justifié :

Cliché pris le 15 janvier dernier par le GOES-16. Crédit : NOAA/NASA

Cette magnifique image montrant la Lune et de la Terre fait également partie des premiers clichés de GOES-16. Elle aura servi à calibrer son appareil photo en utilisant le corps lunaire :

Crédit : NOAA/NASA

Ce cliché et bien d’autres permettront aux météorologues de localiser très précisément les conditions météo extrêmes quasiment en temps réel. Le satellite GOES-16 est en effet capable de fournir une image complète de la Terre toutes les 15 minutes et des États-Unis toutes les 5 minutes. Un seul météorologue peut ainsi observer près de 20 tempêtes simultanément et déterminer laquelle s’avère la plus dangereuse pour l’homme tout en alertant plus tôt le public.

Le nouveau satellite se trouve actuellement sur une orbite géostationnaire à environ 35,900 km de la terre. Par comparaison, Thomas Pesquet et la Station Spatiale Internationale se trouvent à environ 350 kilomètres au-dessus de nos têtes. Vous pouvez regarder le reste des premiers clichés du GOES-16 sur le site de la NOAA.

Source