in

La peur au ventre, la Floride se prépare à l’arrivée de l’Ouragan Irma

Prévision pour le 10 septembre dans l'après midi Crédits : Windy.com

Poursuivant sa route mortelle, l’Ouragan Irma va finir sa course en Floride et en Géorgie où la population se prépare au pire. Selon les prévisions et les diverses déclarations, l’impact sera terrible.

L’ouragan Irma frappe actuellement le nord d’Haïti et se prépare à impacter l’île de Cuba avant de faire route vers les Bahamas et la Floride. Ce jeudi 7 septembre 2017, le record mondial de durée de vents soutenus supérieurs à 297 km/h durant 33 heures a été battu contre 24 heures lorsque le typhon Haiyan avant dévasté les Philippines en 2013.

Hier encore, le président des États-Unis Donald Trump avait exprimé sa « vive inquiétude » vis-à-vis de l’impact de l’ouragan Irma dans le sud-est du pays qui interviendra dès ce dimanche 10 septembre en Floride et perdra de sa force dans la nuit du mardi 12 septembre en touchant l’état de Géorgie comme l’indique le National Hurricane Center (NHC). Dans ces deux états, des ordres d’évacuation obligatoire ont été transmis au niveau des zones côtières.

Crédits : NHC

Alors que Brock Long, chef de l’agence américaine des situations d’urgence (FEMA), déclarait sur CNN que l’ouragan Irma sera « réellement destructeur », Philip Levine (le maire de Miami Beach) a ordonné à la population de quitter la municipalité sur Fox News. Dans les autres villes, les stations-service et les magasins alimentaires ont été pris d’assaut par la population désirant faire des réserves en vue du cataclysme.

Le bilan provisoire s’alourdit progressivement depuis l’arrivée de l’ouragan Irma dans les Antilles avec une douzaine de décès au moins : cinq à Saint-Martin, quatre dans les îles Vierges, deux à Porto Rico et une à Barbuda. Ce vendredi 8 septembre au soir, l’île de Cuba (placée en alerte maximale) essuiera les vents d’Irma et plus de 10 000 touristes ont déjà été évacués, dont 60 % de Canadiens.

Suivez le direct de l’Ouragan Irma sur Monsieur Météo

Sources : L’ObsEurope 1Martinique 1ère