in

Un dinosaure “méga-carnivore” a parcouru l’Afrique australe il y a 200 millions d’années

Crédits : Fabien Knoll

Il semblerait qu’un énorme dinosaure carnivore ait parcouru l’Afrique australe il y a environ 200 millions d’années. Une équipe internationale de paléontologues rapporte en effet la découverte de plusieurs empreintes à trois doigts mesurant 57 cm de long et 50 cm de large. Les détails de cette étude ont été publiés dans la revue PLOS ONE.

Un méga-carnivore a-t-il foulé les terres de l’Afrique australe il y a 200 millions d’années, peu de temps après la fracturation de la Pangée ? Il semblerait que oui, au vu de ces nouvelles fouilles menées dans le district de Maseru au Lesotho, un petit pays d’Afrique australe. L’équipe, qui comprend des chercheurs de l’Université de Manchester, de l’Université du Cap, en Afrique du Sud, et de l’Université de São Paulo, au Brésil, annonce en effet avoir découvert les empreintes fossilisées de pattes à trois orteils d’une nouvelle espèce de dinosaure carnassier géant.

Il s’agirait ici des plus grandes traces de pieds de théropodes trouvées à ce jour sur le continent africain. La taille des orteils suggère en effet que l’animal devait mesurer environ 9 mètres de long et près de 3 mètres de haut au niveau des hanches. Cette nouvelle espèce, baptisée « Kayentapus ambrokholohali », appartient désormais au groupe de dinosaures « méga-théropodes », des bipèdes géants comme le Tyrannosaurus rex, la star de Jurassic Park, qui évoluait plus tard sur le continent américain. Ces nouvelles empreintes ont été trouvées sur une couche géologique ancienne datant de 200 millions d’années, où jadis coulait une rivière préhistorique.

« C’est la première preuve que de tels théropodes carnivores se trouvaient dans cet écosystème dominé par une variété de dinosaures herbivores, omnivores et carnivores beaucoup plus petits », expliquent ces scientifiques. Cette découverte indique par ailleurs que ces dinosaures géants étaient déjà présents au début du Jurassique. Jusqu’alors les paléontologues pensaient qu’à cette période ces dinosaures étaient beaucoup plus petits (5 mètres de long en moyenne).

Source