in

Près de 50°c : Une vague de chaleur exceptionnelle sur l’Inde fait de nombreuses victimes

Crédits : Unsplash / Pixabay

C’est une terrible canicule qui s’abat depuis quelques jours sur l’Inde, et qui devrait encore durer plusieurs jours. Les conséquences de cette vague de chaleur sont lourdes, puisqu’en moins de dix jours, ce sont déjà plus de 1 100 personnes qui ont perdu la vie.

Nous vous parlions récemment de l’exceptionnelle vague de froid qui s’abat actuellement sur l’Antarctique, et bien ici, c’est tout l’inverse. En effet, depuis plusieurs jours, l’Inde subit une lourde et écrasante canicule qui a déjà fait de nombreuses victimes. Une vague de chaleur qui n’est visiblement pas près de s’arrêter, puisque les prévisions annoncent le maintien de températures autour de 45 °C jusqu’au début du mois de juin à New Delhi.

Le bilan est déjà lourd. Ce mercredi 27 mai, les autorités ont indiqué que déjà plus de 1 100 personnes sont décédées de cette persistante canicule. La région la plus touchée se trouve au sud du pays, notamment dans l’État de l’Andhra Pradesh, où près de 900 personnes ont trouvé la mort depuis de 18 mai dernier. Parmi elles, des ouvriers du bâtiment, des sans-abri ou encore des personnes âgées. En urgence, de nombreux points d’eau ont été installés.

L’État du Telangana, situé juste au nord de l’Andhra Pradesh, a vu 200 de ses habitants périr en moins d’une semaine des suites des températures très élevées, qui sont montées jusqu’à 48 °C le weekend dernier. La situation devient chaotique, notamment dans la banlieue de New Delhi, où les coupures d’électricité peuvent durer jusqu’à 10 heures par jour, et où les réseaux, très mal entretenus, ne parviennent pas à faire face à la demande provenant des équipements de climatisation.

« Les températures maximales ne vont pas baisser de façon substantielle. Mais une amélioration est attendue à partir du 2 juin 2015 avec l’arrivée anticipée de grosses pluies », a déclaré Brahma Prakash Yadav, de l’Indian Meteorological Department (IMD), à l’AFP. En attendant, les hôpitaux sont en alerte et il est fortement recommandé de rester chez soi et de s’hydrater abondamment.

Source : AFP