in

Votre prénom se devine-t-il sur votre visage ?

Crédits : iStock

Avons-nous la tête de notre prénom ? Des chercheurs ont tenté de répondre à cette question en menant une étude dont les résultats ont été positifs en ce qui concerne l’existence de stéréotypes pouvant impacter les choix de prénom.

L’habit ne fait pas le moine, certes, mais peut être avons un visage qui « collerait » à notre prénom. C’est sur cette base que des chercheurs israéliens de l’Université de Jérusalem ont mené une étude publiée dans le Journal of Personnality and social psychology du 27 février 2017.

L’étude a donc eu pour but de vérifier les liens potentiels entre le visage de quelqu’un et son prénom. Une expérience a été faite sur 185 volontaires (70 en Israël et 115 en France) qui ont été invités à deviner le prénom de 25 personnes triées sur le volet en se basant uniquement sur leur apparence physique. Il faut également savoir que le choix du prénom a été chaque fois réduit à quatre ou cinq possibilités.

Les résultats ont montré un taux non négligeable de bonnes réponses. En effet, alors que les taux de réussites étaient de 20 à 25 % suivant le nombre de prénoms disponible, ces mêmes taux ont atteint 30 % en Israël et 40 % en France. Certains prénoms ont même été plus faciles à attribuer que certains autres. Par exemple, les Français ont été capables identifier une « Véronique » dans 80 % des cas, tandis que les Israéliens ont été particulièrement enclins à identifier un « Tom » à hauteur de 52 %.

Selon Yonat Zwebner qui a mené cette étude, l’existence de stéréotypes donne la possibilité d’attribuer un prénom à quelqu’un. Les personnes pensent à des stéréotypes correspondant à un certain physique ou encore à des critères culturels. Il pourrait même s’agir d’éléments issus de leur propre expérience. De plus, la coupe de cheveux a été identifiée par les chercheurs comme un possible facteur. Selon eux, les personnes peuvent (consciemment ou non) adopter une coupe de cheveux correspondant au stéréotype de leur prénom.

Sources : 24matinsPasseport Santé