in

Prendre la température est-il réellement efficace contre l’épidémie de Covid-19 ?

Crédits : capture YouTube /

En Chine et dans d’autres pays touchés par l’épidémie de coronavirus Covid-19, l’utilisation de pistolets thermiques est de plus en plus présente. L’objectif ? Prendre la température de tout le monde afin de filtrer l’entrée de certains établissements ou certaines zones.

Contrôler la température des citoyens

Ces pistolets thermiques (ou thermomètres infrarouges portables) sont massivement utilisés en Chine, foyer de l’épidémie actuelle de Covid-19. Les autorités et autres personnels contrôlent la température des citoyens. En cas de température supérieure à 37,3 °C, la personne est mise à l’écart puis transportée directement à l’hôpital. Ce genre de mesure – parfois couplée avec des caméras thermiques – est effective dans les aéroports et dans de très nombreux lieux censés accueillir du public. Il peut même s’agir de véritables checkpoint à l’entrée de certaines zones résidentielles !

Alors que d’autres pays se sont mis à utiliser ces pistolets thermiques, une question demeure. Dans un article publié le 4 mars 2020, le quotidien hongkongais South China Morning Post se demande si ces multiples contrôles de température sont efficaces ou non contre la progression du coronavirus.

Pas le plus performant…

Utiliser ce genre d’appareil a pour but de dépister la fièvre, un des symptômes de la maladie. Une petite précision s’impose. Ces appareils peuvent prendre la température de surface sans toucher la peau. Selon les autorités, il s’agissait d’éviter les contacts directs et éviter la propagation du coronavirus.

Toutefois, certains scientifiques estiment que ces pistolets thermiques sont moins fiables que d’autres dispositifs. Citons les thermomètres auriculaires électroniques et les thermomètres oraux. Cependant, si ces derniers affichent une meilleure précision, les relevés prennent plus de temps et augmentent le risque de contamination.

pistolet température
Crédits : Gearbest

… et ne pouvant rien dans certains cas

Néanmoins, le véritable problème se trouve ailleurs. En effet, nous savons déjà qu’il existe des personnes asymptomatiques. Autrement dit, celles-ci sont porteuses du virus et peuvent être contagieuses tout en ne présentant aucun symptôme. Or, étant donné que les pistolets et caméras thermiques mesurent la chaleur dégagée par l’organisme, une personne asymptomatique passera totalement à travers le contrôle ! Plusieurs cas de patients testés positifs au coronavirus après avoir passé le contrôle de température ont déjà été rapportés.

Par ailleurs, une personne infectée peut encore se trouver dans une période d’incubation. Rappelons qu’au début de l’épidémie, il était question d’une période d’incubation de 14 jours. Or, une autre étude parue à la mi-février estimait que cette même période pouvait s’étaler jusqu’à 24 jours suivant les cas. Néanmoins, la période d’incubation médiane est de seulement 3 jours.

En conclusion, les pistolets et caméras thermiques sont efficaces dans le cas des personnes présentant un des symptômes de la maladie : la fièvre. Toutefois, ces dispositifs ne peuvent rien concernant la détection des personnes asymptomatiques et celles encore en période d’incubation.

Source

Articles liés :

Le Covid-19 est-il cette fameuse “maladie X” dont l’OMS a peur ?

Coronavirus : la Chine avait été alertée par ses scientifiques il y a un an !

CARTE : suivez la propagation mondiale du coronavirus en temps réel