in

À bord de l’ISS, les astronautes ont goûté les premiers « piments de l’espace »

piments iss
Crédits : Megan McArthur

Les astronautes à bord de la Station Spatiale internationale (ISS) ont récemment cueilli et goûté leurs premiers piments dans des tacos. Il s’agit de la première plante fruitière cultivée dans l’espace par les Américains.

Les fruits et légumes frais sont très prisés à bord de l’ISS. Et pour cause, les ravitaillements effectués depuis la Terre intègrent majoritairement de la nourriture lyophilisée. L’avantage, c’est que cela prend moins de place. L’inconvénient, c’est que ce n’est pas très appétissant. En outre, nous savons que certaines vitamines (C et K) disparaissent avec le temps.

D’énormes progrès ont été réalisés au cours de ces dernières années. En 2015, les astronautes à bord de l’ISS ont en effet dégusté le tout premier légume cultivé dans l’espace : une laitue romaine ayant poussé hors-sol en 33 jours. D’autres denrées ont également fait l’objet d’études poussées comme le radis ou le chou chinois.

Des piments dans l’espace

Plus récemment, l’agence américaine a jeté son dévolu sur des piments. Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part, ces fruits sont très productifs, poussent généralement en haute altitude, et ont une période de croissance relativement courte. D’autre part,  ils sont une excellente source de vitamine C. Restait à savoir comment allaient répondre ces graines en milieu de faible gravité.

Enfin, tout le monde devrait pouvoir les supporter. Cependant, les membres d’équipage perdent souvent une partie de leur sens du goût comme de l’odorat dans l’espace. Les aliments épicés ou très assaisonnés ne posent donc pas de problème.

Ces premiers piments ont été importés en juin dernier dans le cadre de la 22e mission de services de réapprovisionnement commercial de SpaceX. L’astronaute de la NASA Shane Kimbrough a ensuite lancé l’expérience (Plant Habitat-04).

Après quatre mois de pousse, ces piments ont été récoltés ce vendredi 29 octobre, a indiqué la NASA. Et visiblement, tout s’est très bien passé. L’équipage les a même goûtés intégrés dans des tacos avec du bœuf fajita et des légumes. Une partie sera également renvoyée vers la Terre pour être étudiée en laboratoire.

Dans le cadre de missions longue durée dans l’espace sur la Lune comme sur Mars, les missions sont susceptibles de durer plusieurs mois, voire des années. Les opportunités de réapprovisionnements seront donc limitées (temps de voyage, besoin en propulseurs). Pour contourner ce problème, les astronautes vont ainsi devoir trouver un moyen de cultiver de la nourriture in situ. C’est tout l’intérêt de ces recherches actuellement menées à bord de l’ISS.

En outre, les chercheurs examinent également les avantages psychologiques liés à la vue, à l’odeur et au fait de prendre soin des plantes dans des environnements isolés en boucle fermée. Dans le cadre de voyages longue durée, s’occuper de la pousse des aliments pourrait en effet être un moyen crucial de s’occuper l’esprit.