in

Premiers pas sur la Lune : la théorie du complot VS la Nasa

Crédits : NASA

Le 21 juillet 1969, l’Homme marchait pour la première fois sur la Lune. Aujourd’hui, près de 20% des Américains pensent qu’il n’en a jamais été ainsi. Les rumeurs persistent : pour les complotistes, les premiers pas sur notre satellite auraient été tournés dans un studio. Alors, qui de la NASA ou de la théorie du complot a raison ? Voici leurs arguments.

Pas de cratère formé par l’alunissage ?

Selon la théorie du complot, l’alunissage aurait dû former un grand cratère d’impact ou au moins quelques marques sous le module spatial tout de même assez lourd. Or, il n’y en a pas sur les clichés.

Selon la NASA, la pesanteur étant plus faible sur la Lune et les roches qui composent sa surface particulièrement dure, il est normal qu’il n’y ait pas de cratère. Les réacteurs étaient également moins puissants qu’on ne le pense et la couche de poussière aurait été soufflée par le module avant l’atterrissage, ce qui fait qu’il se serait posé sur une surface dépourvue de poussière.

Crédits photo : NASA
Crédits photo : NASA

Des traces de pas trop nettes ?

Selon la théorie du complot, les traces de pas sont trop profondes et trop nettes, surtout étant donné que l’alunissage quant à lui n’a fait aucune trace.

Selon la NASA, les clichés de traces de pas ont été pris à un endroit où il y avait, sur le sol, du régolite poudreux.

Aucune étoile dans le ciel lunaire ?

Selon la théorie du complot, l’absence d’étoiles est louche : elles devraient être encore plus visibles que sur la Terre mais l’arrière-plan des clichés ne montre qu’un ciel bien noir.

Selon la NASA, cette absence d’étoiles est simplement due à la mauvaise qualité des photos. Même sur Terre, photographier un ciel étoilé nécessite des réglages comme le temps de pose, l’exposition, etc.

Crédits photo : NASA
Crédits photo : NASA

Le même paysage à différents endroits ?

Selon la théorie du complot, un même arrière-plan apparaît sur deux clichés, qui ont été pris à deux endroits différents, situés à plusieurs kilomètres de distance l’un de l’autre.

Selon la NASA, les distances sont perçues différemment sur la Lune à cause de sa plus petite taille. Il s’agit donc de l’horizon qui nous semble simplement plus proche. Il est dans ce cas logique que l’arrière-plan soit le même, même à plusieurs kilomètres de distance.

Crédits photos : NASA
Crédits photo : NASA
Crédits photos : NASA
Crédits photo : NASA

Un drapeau qui flotte ?

Selon la théorie du complot, l’air et de ce fait le vent étant totalement absents sur la Lune, le drapeau planté par l’équipe d’Apollo 11 ne devrait pas flotter.

Selon la NASA, il semble flotter simplement parce qu’il venait de sortir du tube étroit dans lequel il était conservé : il s’agit de plis et non de mouvements. De plus, une barre rigide maintient le drapeau. Mais il a également pu avoir un semblant de flottement parce que les astronautes l’auraient fait bouger en appuyant sur le bâton.

Crédits photo : NASA
Crédits photo : NASA

Des ombres qui ne vont pas dans le même sens ?

Selon la théorie du complot, certains clichés présentent des ombres qui ne sont pas orientées vers la même direction, alors que la seule source de lumière sur la Lune est le Soleil. Il se pourrait alors que des lampes de studio aient éclairé la scène.

Selon la NASA, la surface de la Lune n’est pas régulière ni plate : les ombres ont donc été déformées par ces irrégularités comme les cratères ou les collines.

Crédits photo : NASA
Crédits photo : NASA

Un voyage sans encombre ?

Selon la théorie du complot, les astronautes sont passés, pour se rendre sur la Lune, par la Ceinture de Van Allen, une zone qui présente une grande densité de particules énergétiques, mais auraient dû mourir à cause des radiations.

Selon la NASA, le passage du module spatial dans la Ceinture de Van Allen était si rapide que les radiations ont très peu affecté les astronautes et leurs combinaisons protégeaient également bien leurs corps. Le décollage a aussi pu être prévu en fonction de l’intensité de la Ceinture et la fusée équipée pour protéger des radiations.

Une lettre C sur une pierre ?

Selon la théorie du complot, la lettre C apparaît sur plusieurs clichés. Les mauvaises langues disent que le studio aurait oublié de retourner la pierre.

Selon la NASA, cette lettre n’apparaissait pas sur la photo originale : soit elle a été rajoutée sur le cliché après, soit c’est simplement un cheveu qui s’y est collé pendant le développement de la photo.

Crédits photo : NASA
Crédits photo : NASA

Les rumeurs sont encore nombreuses et les preuves constamment remises en question. Pour rappel, pas moins de 6 missions Apollo ont permis à l’Homme de marcher sur la Lune. Le dernier homme fut Eugene Cernan, il remonta dans le module lunaire le 

Sources : Le Vif, Topito, Astropolis.