in

Les premiers chiens auraient été domestiqués en Asie Centrale

Crédits : KrukiDi/Pixabay

Pendant longtemps, il a été admis que le chien a été domestiqué il y a 15 000 ans dans trois régions du monde de manière simultanée, en Europe, en Asie et en Afrique. Mais une étude vient révéler que leur domestication trouve ses origines en Asie centrale.

La planète compte aujourd’hui environ un milliard de chiens. Ceux-ci auraient été domestiqués initialement en Asie centrale, notamment au Népal et en Mongolie, selon les révélations de travaux publiés lundi dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, dans laquelle il est précisé que les chiens descendent des loups gris d’Eurasie à partir desquels ils ont évolué depuis au moins 15 000 ans.

Pour parvenir à retracer leurs origines, ces chercheurs ont analysé 185 805 marqueurs génétiques dans le chromosome Y et l’ADN mitochondrial de 4 676 chiens, dont 161 de race et 549 chiens de village provenant de 38 pays différents. Ces analyses, qui ont révélé une plus grande diversité génétique chez les chiens de village que les pures races, suggèrent que ces animaux ont été initialement domestiqués au Népal et en Mongolie.

L’analyse a également permis de dire que les chiens africains sont issus de croisements entre les chiens européens et les espèces indigènes alors que les chiens du Néotropique (Amérique centrale, Antilles, Amérique du Sud et îles Galápagos) et du sud du Pacifique proviennent essentiellement de la population européenne.

Pour les auteurs de ces travaux, ceci suggère que les chiens domestiques seraient apparus en Asie centrale avant de se propager en Asie de l’Est et au-delà. Ils affirment que cette analyse génétique des chiens de village (génétiquement plus diversifiés) peut compléter celles de l’ADN plus ancien dans une recherche afin de déterminer la période et le lieu précis de la domestication du chien et de son évolution.

Sources : europe1, sciencesetavenir