in

Une start-up fait griller ses premières saucisses de viande cultivée en laboratoire

Crédits : Meatable

La technologie nous permet désormais de produire de la viande sans nuire aux animaux ni à l’environnement. Plusieurs sociétés sont sur le coup. Fondée en 2018, la startup néerlandaise Meatable vient par exemple de présenter son premier produit : des saucisses de porc cultivées en laboratoire. Et visiblement, les chercheurs sont ravis.

Ce n’est pas comme de la viande, c’est de la viande

Selon un rapport récent signé A.T. Kearney, les viandes cultivées à partir de cellules animales devraient commencer peu à peu à perturber l’industrie agroalimentaire. D’après ces travaux, environ 35 % de la viande consommée sera produite en laboratoire d’ici une vingtaine d’années.

Rappelons que la « viande cultivée » ne doit pas être confondue avec les produits à base de plantes imitant la viande. Il s’agit bien de véritable chair animale. Il se trouve qu’elle est cultivée dans un laboratoire plutôt que dans une ferme industrielle. Pour ce faire, les scientifiques peuvent récolter des cellules souches d’un autre animal vivant (l’abattage est donc exclu) et cultiver l’échantillon avec des acides aminés et des glucides pour qu’ils se développent à l’extérieur de son corps. Cet échantillon peut alors être « façonné » pour obtenir un steak, un filet, du bacon ou encore une saucisse.

Il reste encore du chemin à parcourir pour arriver à recréer les saveurs, textures et odeurs des différentes viandes à l’identique. Cependant, d’incroyables progrès ont été réalisés au cours de ces dernières années.

Rappelons en effet que la production du premier hamburger fabriqué en laboratoire, développé en 2012 par des chercheurs de l’Université de Maastricht, avait coûté plus de 325 000 dollars. Depuis, un certain nombre de startups flairant l’odeur d’un marché d’avenir ont rejoint la mêlée. À Singapour, le seul pays qui réglemente actuellement la viande cultivée en laboratoire, une portion de nuggets de poulet coûte aujourd’hui vingt-trois dollars. C’est évidemment toujours un peu cher, mais la tendance évolue vers une parité des prix.

manger viande
Crédits : iStock

Premières saucisses de porc cultivées

Basé aux Pays-Bas, Meatable fait partie de ces startups biotechnologiques. Après avoir obtenu près de soixante millions de dollars de financement sur deux cycles, la société a finalement révélé de premières images de son produit phare cuit à la poêle : des saucisses de porc.

La viande cultivée en laboratoire est généralement fabriquée à partir de cellules récoltées à partir de fœtus. Meatable s’appuie pour sa part sur une unique cellule du cordon ombilical des animaux, garantissant ainsi qu’aucune douleur ne sera causée à l’animal. Le processus de culture dure ensuite plusieurs semaines.

« C’est un moment vraiment excitant pour toute l’équipe de Meatable« , a déclaré Krijn de Nood, cofondateur et PDG de la société. « Pouvoir voir et cuisiner nos saucisses pour la première fois a été une expérience incroyable, d’autant plus que mon cofondateur Daan [Luining] et moi avons enfin pu goûter. Notre travail acharné au cours de ces quatre dernières années a réussi à créer une véritable saucisse de viande qui ne se distingue pas des saucisses de porc traditionnelles« .

saucisses
Cuisson des saucisses de porc Meatable. Crédit : Meatable

Pour l’heure, on ignore encore quand ces saucisses pourront intégrer le marché, ni à quel prix, mais ces nouvelles images témoignent de nouveaux progrès réalisés dans ce secteur d’avenir.

Naturellement, il reste encore du travail avant que cette approche ne soit démocratisée. Outre les obstacles réglementaires encore à franchir dans de nombreux pays, la technologie devra fournir des produits qui non seulement ressemblent, sentent et ont le goût de la viande d’un animal d’élevage, mais qui sont également financièrement accessibles au consommateur moyen. L’idée de remplacer la viande par de la chair cultivée rebutera également du monde, mais le fait est que dans cinq ou trente ans, l’humanité n’aura probablement plus le choix.