in

Les premières photos d’un jeune système planétaire qui se forme à 380 années-lumière

Crédits : Nasa

Un nouvel outil d’imagerie utilisé à l’Observatoire WM Keck à Hawaii aura permis de photographier un jeune système planétaire : un anneau de poussières se formant autour d’une jeune étoile appelée HD 141569A, située à 380 années-lumière de la Terre.

On sait désormais bien détecter les exoplanètes – les planètes évoluant autour d’autres étoiles que notre soleil. On en dénombre aujourd’hui plus de 3 400. Mais si on sait deviner leur présence par des calculs, il reste encore difficile de les observer directement. Mais à la vitesse où vont les progrès, l’imagerie directe des exoplanètes devrait bientôt s’affiner et permettre de belles avancées dans le domaine. L’observatoire Keck vient d’ailleurs de célébrer ses premières images réalisées grâce à son nouvel instrument : un coronographe en “vortex”, qui permet aux chercheurs d’observer des planètes orbitant aussi proche de leur étoile que Jupiter de notre Soleil. Cette technique permet également d’immortaliser les disques protoplanétaires, faits de gaz et de poussières, qui entourent une jeune étoile et fournissent la matière première pour la formation de ses planètes.

C’est de ça dont il est ici question. Deux études publiées dans la revue The Astronomical Journal nous révèlent de récentes images capturées grâce au cornographe. On y voit un anneau de gaz et de poussière se formant autour d’une jeune étoile appelée HD 141569A, située à 380 années-lumière de la Terre. L’instrument a également repéré une jeune naine brune connue sous le nom HIP 79124 B, en orbite autour de son étoile à une distance de 23 fois celle qui séparer la Terre du Soleil (150 millions de km). (Une naine brune est une étoile avortée, trop petite pour que des réactions nucléaires puissent se maintenir dans son coeur, mais trop massive pour être considérées comme des planètes).

Disque protoplanétaire autour de la jeune étoile HD 141569A, située à 380 années-lumière de la Terre. Crédit: NASA / JPL-Caltech
Une jeune naine brune connue sous le nom HIP 79124 B, en orbite autour de son étoile à une distance de 23 fois celle qui séparer la Terre du Soleil (150 millions de km). Crédit: NASA / JPL-Caltech

En étudiant les images de HD 141569A, les astronomes ont également décelé des grains d’olivine dans le matériau de formation des planètes autour de la jeune étoile. L’Olivine est l’un des silicates les plus abondants dans le manteau de la Terre et pourrait donc être un signe précoce de formation planétaire dans cette région. Les chercheurs compte bien continuer à scruter le ciel pour surveiller si des molécules volatiles telles que l’eau, le méthane ou le dioxyde de carbone peuvent se condenser en grains de glace solides pour former des planètes rocheuses ou des géantes gazeuses.

Source