in

Première transplantation d’une cage thoracique imprimée en 3D, une réussite

Première mondiale. En Australie, un espagnol de 54 ans souffrant d’un sarcome de la paroi thoracique (tumeur cancéreuse qui se développe autour de la cage thoracique) a reçu un sternum et une partie de la cage thoracique en titane, imprimés en 3D. L’homme se porte bien.

C’est le ministre australien des Sciences et de l’Industrie, Ian Macfarlane, qui a annoncé la réussite de cette transplantation d’un sternum et d’une partie de la cage thoracique sur un patient espagnol. En titane et imprimées en 3D, ces prothèses ont été élaborées par l’entreprise australienne Anatomics, avec la participation de l’Organisation fédérale pour la recherche scientifique et industrielle (CSIRO).

La géométrie complexe et propre à chaque patient du sternum et de la cage thoracique rendent les techniques traditionnelles de transplantation inadaptées à ce type de cas, affectant fortement la mobilité du patient. Ainsi, la solution de l’impression 3D s’avère être la meilleure, une technique qui de plus permet une fabrication plus efficace et plus rapide que les méthodes de fabrication de prothèses employées par les médecins jusqu’à présent. « On peut rapidement créer des prototypes et la précision est exceptionnelle, sans oublier qu’on peut créer des transplants personnalisés pour chaque patient », déclare Alex Kingsbery, expert de la CSIRO.

Anatomics
Crédits : Anatomics

L’opération s’est très bien déroulée et le patient a pu quitter l’hôpital douze jours après la transplantation. Sa convalescence se déroule dans les meilleures conditions. « Tout s’est bien passé, et la prothèse imprimée en 3D va au patient comme un gant », annonce Joce Aranda, responsable de l’opération.

Si les domaines dans lesquels l’impression 3D s’est imposée sont nombreux, la médecine est l’un des domaines phares où cette technologie permet des avancées considérables, avec par exemple cet homme dont le visage, rongé par le cancer, a été reconstruit grâce à l’impression 3D.

Source : csiro