in

À 90 ans, elle devient la première personne au monde à recevoir un vaccin Covid-19 approuvé

vaccin
Crédits : NHS England and NHS Improvement

Ce mardi matin, à 7 h 31, heure française, Margaret Keenan est devenue la première personne au monde à recevoir un vaccin Covid-19 cliniquement approuvé. Âgée de 90 ans, elle a reçu sa première injection à l’hôpital universitaire de Coventry, qui fait partie du National Health Service (NHS).

Nous y sommes. Le Royaume-Uni a lancé ce mardi 8 décembre sa campagne de vaccination contre le Covid-19. Une patiente âgée de 90 ans (91 la semaine prochaine), Margaret Keenan, a été la première à recevoir un vaccin cliniquement approuvé contre la maladie, développé par les laboratoires Pfizer/BioNTech, à l’hôpital de Coventry dans le centre de l’Angleterre.

« Je me sens tellement privilégiée« , a-t-elle déclaré aux médias britanniques. Elle s’est également dite « pressée » de pouvoir revoir sa famille pour les fêtes du Nouvel An, après avoir reçu sa seconde injection (dans 21 jours).

Cette première injection historique a été administrée par l’infirmière May Parsons, qui travaille pour le NHS depuis 24 ans. « C’est un immense honneur d’être la première personne au pays à délivrer un vaccin Covid-19 approuvé à un patient. Je suis juste heureuse de pouvoir jouer un rôle dans cette journée historique, a t-elle déclaré. Les derniers mois ont été difficiles pour nous tous qui travaillons dans le NHS. Mais maintenant, nous avons l’impression qu’il y a de la lumière au bout du tunnel ».

Une seconde personne, un homme de 81 ans (nommé William Shakespeare), a ensuite emboîté le pas à « Maggie » Keenan. Quatre autres millions de Britanniques devraient également être vaccinés d’ici la fin du mois de décembre. Le reste de la population devra ensuite attendre 2021, priorité étant donnée aux résidents et personnel des maisons de retraite, aux soignants et aux plus de 80 ans.

vacicn
« Maggie » Keenan, la première personne au monde à recevoir un vaccin Covid-19 entièrement testé et approuvé. Crédits : NHS.

« Nous ne devons pas baisser la garde »

Notez que quarante millions de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech ont été commandées par le gouvernement Britannique. Deux doses étant nécessaires pour vacciner une personne, cela signifie que vingt millions de personnes pourront être vaccinées sur les 67 millions d’habitants que compte le pays insulaire. Pour rappel, le Royaume-Uni recense aujourd’hui plus de 61 000 décès liés à l’épidémie.

« Cette journée marque une énorme avancée dans la lutte du Royaume-Uni contre le coronavirus« , s’est félicité le Premier ministre conservateur Boris Johnson. « Mais la vaccination de masse prendra du temps« , a-t-il averti, appelant à continuer à respecter les restrictions en place.

« Aujourd’hui, ce n’est que la première étape du plus grand programme de vaccination que ce pays ait jamais connu. Il faudra quelques mois pour terminer le travail à mesure que de plus en plus de vaccins seront disponibles et d’ici là, nous ne devons pas baisser la garde« , a de son côté déclaré le directeur général du NHS England, Sir Simon Stevens. « Néanmoins, si nous restons tous vigilants dans les semaines et les mois à venir, nous pourrons considérer cela comme un tournant décisif dans la bataille contre le virus« .