in

Voici la première image de planètes autour d’une étoile semblable au Soleil

Crédits : ESO / Bohn et al

Le Very Large Telescope (VLT) vient de réussir la prouesse de photographier deux planètes en orbite autour d’une étoile semblable au Soleil. Ce système stellaire se situe à environ 300 années-lumière de la Terre.

Si l’on dénombre aujourd’hui plus de 4 000 mondes dans plus de 2 800 systèmes planétaires, rappelons que toutes ces planètes ont été repérées par des moyens indirects (méthode du transit ou de vitesse radiale). Et sur cet échantillon, seules quelques-unes ont pu être imagées directement.

Chaque nouvelle photo est donc un petit événement. Récemment, des astronomes ont pu obtenir l’image incroyable d’un système stellaire à seulement 300 années-lumière de la Terre.

Comme dit plus haut, d’autres images de ce type ont été déjà été capturées. En revanche, il s’agit ici de la première image nous révélant plusieurs planètes en orbite autour d’une étoile similaire à la nôtre.

Nous devons cette prouesse à l’instrument SPHERE (Spectro-Polarimetric High-Contraste Exoplanet REsearch), installé sur le Very Large Telescope (VLT). L’observatoire, situé dans le désert d’Atacama, au Chili, est géré par l’Observatoire européen austral (ESO).

Il s’agit d’un cornographe, un instrument permettant de bloquer la lumière indésirable de l’étoile hôte. Sans lui, les deux planètes auraient été baignées dans cette lumière. De ce fait, elles auraient donc été invisibles.

planètes
Le VLT a pris cette première image d’une jeune étoile semblable à un soleil et accompagnée de deux exoplanètes. Une première. Crédits : Observatoire européen austral (ESO)

Un laboratoire planétaire

Ce système planétaire est assez jeune, âgé d’environ 17 millions d’années. Autrement dit, l’étoile hôte, baptisée TYC 8998-760-1, n’est qu’un bébé en comparaison à notre Soleil (4,6 milliards d’années).

Autour, les deux planètes sont des géantes gazeuses très éloignées de leur étoile hôte. La première se positionne à environ 320 UA de son étoile (1 UA représente la distance Terre-Soleil, soit environ 150 millions de km). La seconde est deux fois plus proche, évoluant à 160 UA. À titre de comparaison, Jupiter et Saturne se positionnent à 5 et 10 UA du Soleil, respectivement.

Éloignées, ces deux planètes sont également très imposantes. La plus proche de l’étoile est environ 14 fois plus massive que Jupiter, tandis que la plus éloignée est six fois plus massive.

À l’avenir, les astronomes aimeraient étudier ces deux mondes plus en détail et déterminer comment et où ils se sont formés à l’origine. En effet, l’une des grandes questions en astronomie est de savoir si les grandes planètes de ce type se forment près de leurs étoiles hôtes avant de migrer vers l’extérieur, ou si d’autres scénarios de migration planétaire peuvent s’opérer.

Ce système, relativement jeune et proche, se présente finalement comme un laboratoire idéal pour enquêter sur ce type de question.

Les détails de l’étude sont publiés dans The Astrophysical Journal Letters.