in ,

Bientôt un premier vol habité pour le premier hélicoptère à hydrogène au monde

helicoptère hydrogène 2
Crédits : Edm Aerotec

Un avionneur américain a récemment ajouté une pile à combustible sur un hélicoptère de type ULM. Il s’agira ainsi du tout premier hélicoptère à fonctionner à l’hydrogène. Dans un avenir très proche, l’engin effectuera son premier vol habité, un premier pas vers la conception d’un engin plus imposant.

Une pile à combustible d’une puissance de 80 kW pour un hélicoptère

L’hydrogène offre de nombreuses perspectives, notamment dans l’aviation. En effet, l’intérêt de décarboner les voyages dans les airs semble indéniable. Ainsi, différents avionneurs travaillent sur des solutions d’avenir, comme Airbus avec son avion zéro émission à hydrogène pour 2035. Et si l’hydrogène entrait également dans la conception des hélicoptères ? Justement, l’avionneur américain Piascki Aircraft Corporation (PiAC) a évoqué son nouveau projet lors de la dernière H2 Aero conference.

Il faut savoir que par sa faible masse volumique, l’hydrogène devrait permettre entre autres de réinventer le design et la conception des aéronefs. Dans le cas de PiAC, l’objectif est de modifier un hélicoptère CoAX-2D de la société allemande Edm Aerotec. Il s’agira ainsi du tout premier hélicoptère à avoir un moteur fonctionnant à l’hydrogène. De plus, celui-ci pourra embarquer deux passagers.

Le CoAX-2D se place dans la catégorie ULM (ultra-léger motorisé) et est déjà certifié avec un moteur thermique. L’avionneur PiAC a modifié l’engin en y installant une pile à combustible d’une puissance de 80 kW. Également, l’hélicoptère embarquera un réservoir d’hydrogène, un réservoir d’oxygène, une batterie, un moteur électrique, un ondulateur ainsi qu’un procédé de refroidissement à quatre ventilateurs. Par ailleurs, le tout sera contrôlé grâce à un système informatique.

helicoptère hydrogène
Piascki Aircraft Corporation (PiAC) a choisi le CoAX-2D de Edm Aerotec pour son prototype d’hélicoptère à hydrogène. Crédits : Edm Aerotec

Des améliorations en vue d’un autre projet

Selon PiAC, utiliser une pile à combustible à hydrogène permettrait de réduire les coûts d’exploitation de moitié par rapport aux hélicoptères conventionnels, toujours sans émission de gaz à effet de serre. Toutefois, la technologie disponible ne serait qu’un point de départ. PiAC explique en effet travailler avec une autre société pour une amélioration de la puissance spécifique et de la densité d’énergie de ce type de pile à combustible.

PiAC désire faire de son CoAX-2D un prototype digne de ce nom avec un premier vol habité en 2023. Pour l’avionneur, il s’agira de tester l’efficacité de l’engin afin de passer à la prochaine étape : mettre au point son propre hélicoptère à hydrogène. Baptisé PA-890, ce projet sera plus imposant, car il permettra cette fois d’embarquer plus de deux passagers.