in ,

Le premier navire électrique voguera dès l’automne en Europe

Crédits : The Loadstar

Une flotte de navires autonomes et à propulsion énergétique transportera bientôt des marchandises dans tous les ports du nord de l’Europe. Les navires aideront à réduire considérablement les émissions de carbone de l’industrie maritime de la région.

Un seul cargo pollue autant qu’un million de voitures, et le transport maritime est en effet l’un des secteurs les plus polluants du monde. Mais les choses pourraient bientôt changer. Un nouveau navire autonome construit par la compagnie hollandaise Port-Liner s’apprête à voguer dans les eaux reliant les ports d’Anvers, d’Amsterdam et de Rotterdam cet été. Le navire sera alimenté par un ensemble de batteries de 6 mètres de long, chargées en utilisant l’énergie sans carbone fournie par l’un des plus grands fournisseurs d’énergie des Pays-Bas, Eneco. Le bâtiment pourra ainsi fonctionner de manière totalement autonome et sans équipage – excepté lors du premier déploiement.

Ces navires permettront à terme de remplacer 23 000 camions de marchandises qui empruntent aujourd’hui les routes. Sachant que la plupart de ces camions roulent au diesel, remplacer ces véhicules polluants par des navires à propulsion énergétique permettra d’améliorer considérablement la qualité de l’air aux Pays-Bas. Ces barges permettront une réduction de 18 000 tonnes par an des émissions de dioxyde de carbone, et leur déploiement est prévu pour le mois d’août. Cinq bateaux de 52 mètres de long et 6,7 mètres de large emprunteront alors les voies navigables. Chaque navire sera capable de transporter 24 conteneurs d’expédition, pesant chacun jusqu’à 425 tonnes. Quant aux batteries, elles sont censées fonctionner pendant 15 heures.

Port-Liner espère par ailleurs introduire une seconde flotte de navires plus importants au cours du troisième trimestre de cette année. L’entreprise pense être en mesure de construire jusqu’à 500 navires par année. Le directeur de Port-Liner, Ton van Meegen, compte bien montrer la voie. Nous pourrions bientôt avoir des flottes autonomes chargées de livrer les marchandises dans tous les ports du monde. Rappelons que 90 % du commerce mondial de marchandises est réalisé via le transport maritime.

Source

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.