in

Pourrait-on vraiment survivre aux pièges de Kevin dans Maman J’ai Raté l’Avion

Crédits : Capture vidéo

Une chaîne YouTube pédagogique s’est intéressée à ce qu’adviendrait un humain s’il venait à subir les célèbres pièges utilisés dans le film culte Maman J’ai Raté l’Avion. Avec différentes expériences, il semble peu probable que l’on puisse survivre à l’un de ces pièges.

En 1990 sortait en France un film devenu culte pour plusieurs générations : Maman J’ai Raté l’Avion (Home Alone). Dans ce film, on suivait les aventures de Kevin McCallister (Macaulay Culkin), oublié chez lui par ses parents partis en vacances en France et contraint de lutter seul contre deux cambrioleurs. Il y a prescription pour le spoiler : Kevin parvient à venir à bout des « Casseurs Flotteurs » en utilisant de nombreux et malins pièges.

Dans la vraie vie, les choses se seraient-elles passées de la même manière ? Il semble que non et que la fin aurait été bien pire pour Marvin et Harry, les deux cambrioleurs puisque ces piègent leur auraient vraisemblablement tués. C’est en tout cas ce que nous apprend la chaîne YouTube Vsauce3 lancée en 2012. Les membres de cette chaîne comptant plusieurs millions d’abonnés ont en effet publié une vidéo intitulée « Could you survive Home Alone ? » (traduisez « pourriez-vous survivre à Maman j’ai raté l’avion ? »).

Dans cette vidéo, ils reprennent trois pièges célèbres du film et démontrent quels auraient été les réels effets. Le premier est celui de la poignée de porte. Dans le film, la poignée devient rouge et pour que cela se produise, il faudrait que l’allume-barbecue qui y est accroché soit à une température de 760 °C. En utilisant du porc à la place d’une main humaine, il est montré que les dommages sur la peau seraient très importants, sans doute plus que dans le film. Mais à un tel niveau de chaleur, ce sont les composants de la porte qui auraient fini par brûler ou fondre.

La deuxième expérience concerne le lancer des pots de peinture depuis le premier étage directement dans le visage des deux cambrioleurs avec un ingénieur en mécanique. Avec un poids de 5,9 kilos environ et un lancer qui fait atteindre au pot de peinture une vitesse de 32 km/h environ au moment de frapper le visage, l’ingénieur nous apprend que la force de l’impact serait de 12 kN (kilos Newton). « C’est comme se faire frapper par Mike Tyson deux fois au même moment », explique l’ingénieur ou encore six fois la force requise pour casser un nez. En conclusion, il y aurait « 100 % de chances d’être assommé et 42 % de chances d’avoir une fracture cervicale ».

Enfin, le troisième test, celui du coup de pied-de-biche dans la poitrine, est probablement celui causant le plus de dégâts (même s’il ne s’agit pas d’un piège de Kevin dans le film). Avec un poids d’environ 2,26 kg et un coup porté à environ 20,9 km/h, la force totale délivrée serait de 15 000 N. Dans le test réalisé, ce coup a brisé 7 côtes au mannequin balistique, mais lui a également perforé les poumons et le cœur.