in

Pourquoi vivre près de commerces pourrait favoriser le bien-être ?

Crédits : PxHere

De nombreuses personnes souhaiteraient se retirer à la campagne et profiter d’un certain calme. Pour les autres, une étude américaine estime qu’avoir des commerces proches d’eux favorise le lien social et diminue le sentiment de solitude.

Une enquête nationale

Publiée par le groupe de réflexion American Enterprise Institute le 20 mai 2019, une étude explique pourquoi les gens ne sont pas logés à la même enseigne. Suivant leur zone de résidence en ville, certains habitants peuvent plus facilement créer du lien social, et donc être moins touchés par un éventuel sentiment de solitude.

Selon cette enquête menée aux États-Unis par l’American Enterprise Institute Survey on Community and Society (SCS), vivre à proximité de commerces – mais également de services et autres lieux – serait un plus en termes de bien être. Sont plus particulièrement cités les cafés, les restaurants, les parcs ainsi que les bibliothèques, des lieux où les gens se rassemblent et sont susceptibles d’échanger.

Les bars font partie des lieux cités permettant de réduire l’isolement social en ville
Crédits : Pexels

Moins d’isolement social

Selon les chercheurs, les lieux cités permettraient de réduire les risques d’isolement social, donneraient davantage confiance aux habitants et favoriseraient les bons rapports de voisinage. De plus, ces derniers afficheraient un fort attachement à l’endroit où ils vivent. Il faut également savoir que ces considérations vont au delà du niveau d’éducation, des origines ethniques, du niveau social ou encore de l’âge.

L’étude estime qu’il y a également un aspect politique. En effet, les résultats indiquent que 39 % des américains vivant à proximité des parcs, bibliothèques, bars et restaurants ont deux fois plus de chances de faire davantage confiance aux autorités locales. Ce même rapport est de seulement 22 % dans le cas des personnes plus éloignés des lieux d’intérêt social.

Pour l’enquête du SCS, concernant la vie en milieu urbain, il semblerait donc que la proximité de commodités soit un élément déterminant en termes de bien-être. Il y a quelques semaines, des chercheurs britanniques indiquaient qu’un environnement agréable d’un point de vue esthétique était source de bien-être. En 2015, nous évoquions une étude menée par l’Université de Stanford. Celle-ci estimait qu’une randonnée à la campagne avait un impact bien plus positif sur notre santé mentale qu’une balade en ville. Si la ville n’offre pas partout les mêmes possibilités concernant le bien-être, il est parfois bon d’en sortir.

Sources : The AtlanticSlate

Articles liés :

Un projet étonnant prévoit de faire vivre la population dans une “ville-globe flottante”

États-Unis : les ordures des personnes riches génèrent une véritable économie parallèle !

Smart city : des quartiers intelligents modulables en fonction des besoins de la population !