in

Pourquoi Vienne a décidé de parfumer son métro aux arômes d’agrumes

Crédits : Wikipédia

Dans le métro, les odeurs sont rarement appréciables, qui plus est durant la canicule. Les voyageurs sont bercés dans un mélange de transpiration, d’urine (voire pire), de nourriture, de cigarette, etc. La capitale autrichienne a lancé un plan pour combattre ces mauvaises odeurs dans son métro.

Un parfum agréable dans le métro

Comme l’explique un article publié par The Guardian le 19 juillet 2019, Vienne (Autriche) a pris des mesures pour rendre son métro plus agréable. Ainsi, des diffuseurs de parfum ont été installés dans certains métros de la ville. De quoi donner des idées à la RATP ? Celle-ci expérimente actuellement des purificateurs d’air dans une station de métro, à savoir Alexandre Dumas (ligne 2). En revanche, il n’est pas question de combattre les odeurs mais de réduire fortement le taux de particules fines dans l’air, ce qui n’est pas moins louable.

À Vienne, parfumer le métro représente une continuité au sein d’un plan lancé en 2018 par la compagnie de transports Wiener Linien. Cette dernière avait distribué gratuitement des déodorants aux passagers. À l’époque, un article incisif publié par le Washington Post avait d’ailleurs moqué les Européens, des gens qui sentent mauvais, ne se lavent pas et n’utilisent pas la climatisation. Sur ce dernier point, le quotidien américain s’approche de la vérité, si l’on compare les métros de New York et de Paris. Les métros de la grosse pomme sont quasiment tous dotés de l’air conditionné tandis que ceux de Paris le sont à hauteur de 35 % seulement.

Pour l’instant à Vienne, quatre rames de métro sont équipées de diffuseurs de parfum
Crédits PxHere

Augmenter la fréquentation

La ville de Vienne a pour l’instant installé des diffuseurs dans seulement quatre métros, et il se passera un certain temps avant que toutes les rames en soient équipées. Par ailleurs, si un parfum d’agrumes est pour l’instant diffusé, les abonnés pourront élire un nouveau parfum d’ici la fin de l’année. Cette mesure s’inscrit dans un projet plus large visant à augmenter sensiblement la fréquentation des réseaux de transports. Aujourd’hui, 1,1 million de Viennois ont un abonnement de métro, pour une population de 1,9 million. Évidemment, un métro qui sent bon est plus attractif !

Cependant, une mesure plus ancienne avait déjà boosté cette augmentation de la fréquentation. En effet, le métro de Vienne est accessible depuis quelques années par le biais d’un abonnement fixe à 365 euros par an – soit un euro par jour, ce qui est deux fois moins cher que le pass Navigo valable en Île-de-France.

Articles liés :

Un jardin participatif va pousser sous le métro de Paris !

La construction d’une nouvelle ligne de métro à Rome permet aux archéologues de multiplier les découvertes !

Des scientifiques utilisent des bactéries provenant du métro pour préparer l’exploration spatiale