in

Pourquoi uriner peu de temps après l’éjaculation est souvent douloureux ?

Crédits : needpix.

Uriner dans les minutes qui suivent une éjaculation provoque souvent une sensation très inconfortable de brûlure chez l’homme. La douleur concerne l’urètre et s’étend parfois jusqu’à la vessie. Elle survient chez le patient en bonne santé – indépendamment des IST ou autres – et disparaît au bout de quelques dizaines de minutes. Mais à quoi est-elle due ?

Pour les femmes, il est grandement recommandé d’aller uriner après un rapport sexuel. Ceci afin d’éliminer les microbes et germes acquis durant l’acte et éviter une éventuelle infection urinaire. Un nettoyage naturel qui peut se préparer en buvant un grand verre d’eau au préalable.

Pour les hommes, aller uriner peu de temps après l’éjaculation est plutôt à éviter. En effet, ce geste peut conduire à une inflammation de l’urètre – laquelle s’accompagne de sensations de brûlures très inconfortables. Aussi, un simple lavage du gland et du prépuce à l’eau est suffisant. Le but étant d’éviter une transmission de germes à la partenaire au cours de rapports ultérieurs.

Une inflammation transitoire de l’urètre

L’envie est parfois grande d’aller uriner après un rapport sexuel ou une séance de masturbation. Or, les hommes le savent : faire pipi peu de temps après avoir éjaculé est souvent douloureux.

L’affection survient au moment de la miction ou très rapidement après. Une sensation de brûlure apparaît entre le milieu de la verge et le méat urinaire. Vive et inconfortable, elle peut persister quelques dizaines de minutes avant de s’atténuer progressivement. Il s’agit d’un phénomène normal qui traduit une inflammation transitoire de l’urètre. Mais à quoi cette dernière est-elle due ?

appareil masculin inflammation
Représentation schématique de l’appareil génital mâle. Crédits : Wikimedia Commons.

Dans sa forme la plus basique, elle résulte du fait que lors de l’éjaculation, le sperme balaie la couche protectrice de mucus qui tapisse les parois du canal urétral. Ce mucus est sécrété par de petites glandes – dites glandes de Littré – et protège les muqueuses du pH légèrement acide de l’urine.

Or, quand de l’urine s’écoule peu de temps après le passage de la semence, cette protection n’est plus présente. Aussi, les muqueuses sont directement exposées à un environnement acide et subissent une inflammation. L’irritation persiste jusqu’à ce qu’un dépôt suffisant de mucus ait été reformé par les glandes péri ou extra-épithéliales.

Uriner avant l’acte sexuel pour éviter les désagréments 

Dans certains cas, la douleur peut remonter jusqu’à la vessie. En effet, durant l’acte sexuel, le clapet de l’organe est contracté de sorte à bloquer le passage des urines. S’atteler à l’évacuation de ces dernières trop rapidement peut alors causer une gêne due au fait que la vessie n’est pas en régime optimal de miction.

Pour ces raisons, il est recommandé d’attendre 15 à 20 minutes après l’acte avant d’aller uriner. Suivant la sensibilité de chacun, ce délai pourra être plus ou moins long. Finalement, contrairement à ce qui est recommandé pour les femmes, le mieux est encore de faire sa commission avant.

Notons que si la sensation de brûlure persiste ou si elle s’accompagne d’autres symptômes – fièvre, maux de ventre, etc. – il convient d’aller consulter un professionnel de la santé. En effet, il pourrait s’agir d’une infection nécessitant un traitement adapté.

Source

Articles liés :

Quels sont les aliments accélérant le vieillissement de la peau ?

La dépression serait liée à une inflammation du cerveau

VIDÉO – Voici à quoi ressemblent vraiment vos corps flottants