in

Pourquoi transpire-t-on “abondamment” en cas de stress ?

Crédits : spukkato / iStock

Lorsque nous sommes en proie au stress, la transpiration peut s’exprimer à plusieurs endroits du corps comme les mains, les pieds, le visage ou encore les aisselles. Diverses situations peuvent en être la source, comme un entretien d’embauche, le passage d’un examen ou encore un rendez-vous amoureux. Comment une simple émotion peut-elle engendrer une réaction de ce type ?

Le système neurovégétatif en cause

La transpiration est un phénomène échappant totalement à notre contrôle, tout comme les battements cardiaques. Or, le stress peut être une source de transpiration. Cette dernière, gérée par un système nerveux autonome – le système neurovégétatif – peut donc se produire en réaction à une situation émotionnelle intense. En cas de stress, le système neurovégétatif libère certaines hormones telles que les catécholamines. Les catécholamines sont des composés organiques faisant l’objet d’une synthétisation à partir d’un acide aminé : la tyrosine.

Il faut savoir que les catécholamines les plus courantes sont l’adrénaline, la noradrénaline et la dopamine. En cas de stress, le taux de catécholamines dans le sang augmente et sollicite intensément les glandes sudoripares. Ceci explique donc les cas de transpiration abondante de type sueurs froides et mains moites, entre autres. Néanmoins, la transpiration en lien avec le stress peut se déclencher sur toute la surface du corps. De plus, outre le stress, les situations d’anxiété et de peur peuvent également conduire à ce résultat.

stress 1
Crédits : RobinHiggins/Pixabay

Une odeur désagréable

La transpiration en lien avec le stress peut également engendrer une odeur forte et plutôt désagréable. Selon le dermatologue Fabien Guibal, notre corps va sécréter de la sueur via les glandes apocrines, se situant sous les aisselles ainsi que sur la peau autour des mamelons et de l’anus. Il s’agit d’une sueur épaisse et laiteuse contenant des corps gras et des phéromones. Riche en nutriments, elle favorise le développement de bactéries prêtes à s’en nourrir. Ainsi, la forte odeur que nous pouvons dégager en cas de stress est le produit de la digestion bactérienne.

Au passage, il faut savoir que la sueur apparaissant lors d’un effort physique sent beaucoup moins fort. Celle-ci est sécrétée par les glandes eccrines, que nous retrouvons un peu partout sur notre peau. Importantes dans la régulation de notre température corporelle, ces glandes refroidissent le corps en sécrétant de la sueur. Or, cette dernière n’est pas la même qu’en cas de stress car évacuant non pas des corps gras et des phéromones, mais des toxines et des bactéries.

Comment la prévenir ?

Dans une publication sur la plateforme DoctiPharma, la docteure en pharmacie Sandrine Nail-Billaud explique comment prévenir la transpiration excessive. Un des meilleurs moyens de prévenir cette dernière reste encore de maîtriser notre stress. En effet, l’adrénaline que nous sécrétons joue pour beaucoup dans le processus de transpiration. Toutefois, d’autres astuces existent. Il peut par exemple s’agir de faire le choix d’une alimentation plus saine, éviter l’alcool, le tabac ou encore le café. Citons également le port de vêtements appropriés, en matières naturelles (coton, lin ou laine). Enfin, la toilette que nous réaliserons sur les zones les plus sensibles peut également prévenir les excès de transpiration.