in ,

Pourquoi ne sent-on pas que la Terre tourne ?

Crédits : skeeze / Pixabay

La légende raconte que le 22 juin 1633, lors de son procès, Galiléo aurait murmuré : « Et pourtant, elle tourne ». Près de quatre siècles plus tard, il n’a jamais été prouvé que cette phrase a bien été dite, mais nous sommes désormais sûrs que la terre tourne sur elle-même. Vous ne le sentez pas? Voici pourquoi.

La Terre tourne, oui, mais à quelle vitesse ? À l’équateur, une personne tourne autour de l’axe de la terre à près de 1700 kilomètres à l’heure, c’est environ cinq fois la vitesse d’un TGV. Malgré cette vitesse ahurissante, non n’avons pas l’impression de nous déplacer. Cela est dû au déséquilibre entre la force qui nous éloigne de la terre, la force centrifuge, et celle qui nous en rapproche, la force gravitationnelle. Tout est si solidement accroché à la terre, avec la même force, que nous ne pouvons ressentir le mouvement créé par la seconde force.

En réalité, tout ce qui nous entoure, y compris l’air, subit de la même façon ces deux forces. En d’autres termes, tout bouge à la même vitesse. Pour s’en convaincre, il suffit de monter dans un train. Supposons que vous soyez dans un TGV, qui se déplace à une vitesse de 300 kilomètres/heure. Vous décidez de vous lever pour vous dégourdir les jambes, en marchant à 3 kilomètres/heure le long de l’allée centrale. Si vous n’êtes pas projeté à l’arrière de la rame à grande vitesse, c’est parce que vous êtes poussés contre le sol avec une force plus grande que celle qui fait avancer le train.

Cependant, vous sentiriez le mouvement aussitôt que sa vitesse changerait. De la même manière que lorsque vous vous trouvez dans une voiture, vous pouvez rester immobile lorsque sa vitesse est constante, mais si la voiture freine brusquement, vous serez porté vers l’avant. Ainsi, théoriquement, si la terre s’arrêtait brutalement de tourner, nous serions projetés à grande vitesse dans la même direction et à la même vitesse que la rotation de notre planète. L’évènement serait aussi catastrophique qu’il est impossible. Malheureusement, la gravité est aussi la force qui nous oblige à utiliser de coûteux moyens de propulsion comme les fusées pour quitter la planète.

Source : Universe today