in

Pourquoi les ongles repoussent-il tout au long de notre vie ?

ongles

À environ cinq mois dans l’utérus, nos petits ongles commencent à se former. Nous serons alors, tout au long de notre vie, accompagnés de ces plaques protectrices de kératine. Nous allons les casser, les couper, les fêler, mais quoi qu’il arrive, nos ongles vont repousser. Pourquoi ?

Nous ne voyons que la partie immergée de l’iceberg : cette surface lisse et dure constituée de kératine. Mais le plus gros du travail se fait à l’ombre. Derrière les cuticules des doigts et des orteils, juste sous la peau, une structure appelée “racine” produit en effet des cellules vivantes. Et la machine ne s’arrête jamais. De nombreux vaisseaux sanguins fournissent en effet constamment les nutriments nécessaires à la création de nouvelles cellules. Les espaces étant restreints, ces nouvelles cellules “poussent” alors les plus anciennes vers l’extérieur. Exposées, ces cellules s’aplatissent et se durcissent. Vous avez alors un ongle.

«Les ongles poussent parce que des cellules sont constamment produites, tout comme la majorité des cellules de notre corps produisent constamment de nouvelles versions d’elles-mêmes, explique Amanda Meyer, spécialiste en anatomie humaine à l’Université de Western Australia. La division continue des cellules de la matrice pousse la plaque de l’ongle vers l’avant à une vitesse d’environ 3 millimètres par mois».

Puiser dans l’évolution

Qu’il y ait une formation continue de nouvelles cellules est un fait. C’est pourquoi nos ongles ne cessent de pousser. Mais à la base, pourquoi avons-nous ces ongles ? La réponse, comme toujours, est à puiser dans notre évolution. Nos ancêtres les plus anciens, il y a environ 55 millions d’années, ne vivaient pas dans les savanes. Tous étaient confinés dans des arbres qu’ils fallait escalader. Et pour ce faire, ces anciens primates ont commencé à développer des doigts de plus en plus larges permettant de meilleures prises.

ongles
Crédits : Pixabay

Ces larges coussinets sont très pratiques, mais ils sont également très fragiles et remplis de terminaisons nerveuses. Les bouts de nos doigts sont en effet des outils extrêmement sensibles qui nous permettent une meilleure appréciation de notre environnement. Ces précieux outils, il a donc fallu les protéger. Pas en dessous, pour ne pas altérer la sensibilité. Mais au-dessus. C’est alors que les ongles entrent en jeu. Ils constituent une structure incroyable faite de kératine, qui permet également de “soutenir” la surface élargie de nos doigts. Un point d’appui extrêmement précieux.

C’est également la raison pour laquelle nos ongles repoussent. En cas de traumatisme avec un système de protection permanent, les bouts de nos doigts seraient en effet exposés pour le reste de notre vie. La nature voulant survivre à tout prix, nos corps ont donc – de manière très pragmatique – permit la formation constante de nouvelles cellules. Notez également que ce processus de formation est très coûteux en ressources. Le fait de le permettre, encore aujourd’hui, prouve donc l’importance de nos ongles pour notre évolution.

Source

Articles liés :

Vous avez froid ? Voici comment garder votre corps au chaud

Pourquoi l’eau est-elle si importante pour notre corps ?

En donnant des coups, les bébés prennent conscience de leur corps