in

Pourquoi les nouveaux-nés ne produisent-ils pas de larmes ?

Crédits : Pixabay

Tous les parents l’ont sans doute déjà remarqué : lorsque des nouveau-nés pleurent, ils ne produisent pas de larmes. C’est tout à fait naturel. Nul besoin de se faire du souci.

Lorsqu’un bébé vient au monde, il pleure. Ses poumons ne se sont en effet jamais remplis d’air auparavant. Ainsi les premières inspirations peuvent être douloureuses. Ses pleurs, ce ne seront pas les derniers. Durant les premières semaines de sa vie, les épisodes vont se succéder (pour la plupart), pour des raisons diverses et variées. C’est ainsi qu’un bébé exprime ses émotions. Et vous l’avez peut-être déjà remarqué, durant ces premiers pleurs, l’enfant ne produit pas de larmes. Comment est-ce possible ?

Un phénomène naturel

« Les larmes sont nécessaires pour protéger les yeux et les maintenir humides. Lorsque nous sommes confrontés à des émotions extrêmes telles que la tristesse, la colère ou même le bonheur, nous pleurons, explique Sage Timberline, pédiatre à l’Hôpital Davis, à Sacramento. Ce stress temporaire déclenche une réaction de combat ou de fuite qui produit des larmes pour mieux protéger l’œil. Ces larmes peuvent également aider à libérer des hormones induisant le stress qui peuvent s’être accumulées pendant les périodes difficiles », poursuit-il. C’est pourquoi on se sent mieux après avoir pleuré un bon coup.

Ces larmes, avant de s’étendre sur nos visages, passent par des canaux lacrymaux. Et bien que les bébés naissent effectivement avec ces conduits, ils ne sont en revanche pas encore complètement développés. Résultat, malgré l’intensité de l’émotion en cours, ils produisent suffisamment de liquide pour maintenir leurs yeux humides, mais pas assez pour former des gouttes. Ces canaux se formeront complètement vers l’âge de trois ou quatre semaines, parfois même un plus tard. Et ainsi les larmes couleront.

bébé
Crédits : Pixabay

Quid de la transpiration ?

Notons également qu’au même titre que les canaux lacrymaux, les glandes sudoripares sont formées mais pas encore pleinement fonctionnelles chez les nouveau-nés. C’est pourquoi ils transpirent à peine pendant les deux premières semaines de leur vie. Au bout de quelques jours, les premières glandes à se manifester seront celles du front, suivies de celles situées au niveau du torse.

En cas de surchauffe, ne pouvant pas compter sur la sueur, il est donc nécessaire de se concentrer sur d’autres signes apparents. Par exemple la peau chaude et rougie, une respiration rapide, une certaine agitation et une diminution de l’activité des membres. Si tel est le cas, n’hésitez pas à adapter sa tenue et la température de la pièce (attention, le corps des bébés se refroidit plus vite que celui des adultes).

Articles liés :

Pourquoi les bébés clignent-ils à peine des yeux ?

Google veut développer une IA pour surveiller les nouveau-nés

Pourquoi les nouveau-nés pleurent-ils dans les avions et comment les calmer ?