in

Pourquoi les escargots sortent-ils quand il pleut ?

Crédits : cablemarder / Pixabay

L’automne arrive : les feuilles des arbres se colorent en jaune ou orange et les amateurs de photos sont aux anges. La pluie rythme le doux froid automnal qui s’installe et elle réveille les escargots qui attendaient, non sans hâte, la venue de l’humidité. Les plus curieux d’entre vous se posent ainsi la question : pourquoi les escargots sont-ils visibles lorsqu’il pleut ? 

Une raison biologique

La pluie arrive, les escargots suivent. La particularité physiologique des escargots explique leur goût prononcé pour l’humidité. En effet, leur épiderme (la couche la plus extérieure de leur peau) et surtout celui de leur pied (le muscle qui lui permet de se mouvoir) doit être continuellement humide. En effet, afin de pouvoir se déplacer sans trop d’épuisement, l’escargot utilise l’eau pour fabriquer le mucus qui servira à diminuer les forces de frottement qu’il peut y avoir avec le sol. Se déplacer en l’absence d’eau le ferait tout simplement mourir par déshydratation.

De plus, il est aussi bon de noter que même si la vie d’un escargot est totalement soumise à des contraintes d’humidité, il prend aussi en compte la température et la luminosité. Une température trop basse le fera geler très rapidement, car en plus d’avoir le sang froid, les escargots sont constitués à 88 % d’eau !

Lire aussi : La bave d’escargot et les cosmétiques

escargot
Crédits : pixelia/Pixabay

Et quand il fait sec, que font les escargots ?

Peut-être l’avez vous sans doute remarqué – ou peut-être pas d’ailleurs – mais lorsqu’il fait sec, les escargots se font très discrets. En effet, ils s’abritent et nous pouvons parfois les retrouver sous nos mobiliers de jardin. D’autres peuvent s’enfouir dans les sols. Lorsque nous les observons, nous pouvons voir sans problème que leur coquille est fermée par une sorte d’opercule. Celle-ci est en fait du mucus que l’escargot a sécrété, afin d’en faire une paroi qui devient solide lorsqu’elle sèche. Cela lui permet de se protéger de la dessiccation lors de périodes sèches. La dessiccation, c’est la perte d’eau. Cette obstruction de la coquille permet donc de limiter les pertes hydriques ainsi que l’évaporation de l’eau.

Et pour notre culture personnelle, notons qu’en pleine course, un escargot peut atteindre le chiffre vertigineux de 8 cm/minute !

Source

Articles liés : 

Le venin d’un escargot de mer pourrait aider à traiter cancer et autres maladies

Cette espèce d’escargot n’a pas besoin de toucher sa proie pour la tuer

Cette espèce d’escargot n’a pas besoin de toucher sa proie pour la tuer