in

Pourquoi les chirurgiens portent-ils des blouses vertes et bleues au bloc opératoire ?

Crédits iStock

Depuis plus d’une centaine d’années, les chirurgiens portent des blouses vertes et bleues lors d’une opération. Mais pourquoi ce choix de couleur ?

Pourquoi les chirurgiens portent-ils du vert ou du bleu ?

Le 17 décembre 2020, une question a été posée sur la plateforme Quora : « Pourquoi des tissus bleus ou verts sont-ils utilisés dans les blocs opératoires ? » Un certain Jérôme Alain a apporté une réponse a cette question. Il se présente comme directeur artistique et infographiste depuis 2001. Selon lui, les tenues que les chirurgiens utilisaient dans les blocs opératoires jusqu’en 1914 étaient de couleur blanche. Rappelons au passage que cette couleur représente la propreté ou encore la pureté. Toutefois, la couleur blanche présente un inconvénient important. En effet, celle-ci contient toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Il faut savoir que notre cerveau interprète les couleurs les unes par rapport aux autres. Exposé à une couleur, il deviendra plus réceptif à une seconde couleur complémentaire de la première dans la roue chromatique (voir ci-après). Ainsi, le vert et le bleu font face au rouge dans la roue et sont donc complémentaires. Pour le personnel médical, des blouses vertes et bleues permettent donc de focaliser son attention de façon prolongée sur le rouge des tissus humains et d’augmenter les chances de réussite d’une opération. Comment cela est-il possible ?

roue chromatique
Crédits : Nopira / Wikipedia

Une image fantôme plutôt gênante

À la vue de la couleur blanche, les cônes percevant la couleur dans l’œil humain sont sans cesse sollicités. Or, dans le cas d’une longue exposition à un stimulus « tache rouge sur fond blanc », l’œil se met à créer des hallucinations. Prenons un chirurgien regardant trop longtemps un ensemble de couleurs rouges avec la présence de blanc en fond. En portant son regard ailleurs, sur un espace blanc sans tache rouge, il verra une image fantôme pendant quelques secondes. Cette image sera d’une teinte complémentaire au rouge sur la surface blanche et ceci peut être assez gênant lors d’une opération chirurgicale.

Une petite expérience à faire à la maison permet de mieux se représenter la chose. Il suffit de fixer intensément pendant plusieurs minutes une image dominée par la couleur rouge. Ensuite, détournez brusquement le regard vers une surface blanche. Il y a ainsi de grandes chances d’observer pendant quelques instants une image fantôme correspondant à la première surface teintée de rouge.